Les enjeux de la normalisation, de la propriété industrielle et du suivi des projets de R&D - 15 décembre 2014

Plus de 70 participants, parmi lesquels une cinquantaine de pôles de compétitivité, se sont réunis dans la salle Bloch-Lainé à Bercy le 15 décembre 2014. Le Comité de pilotage de la politique des pôles de compétitivité avait organisé un atelier de présentations et de témoignages de bonnes pratiques sur les normes, la propriété industrielle et le suivi des projets collaboratifs de R&D des pôles de compétitivité.

 

Ouverture par Thomas Ailleret, chef du Bureau des pôles de compétitivité (DGE)

 

La normalisation, facilitateur des stratégies de mise sur le marché des produits innovants

Comment la normalisation, facteur clé des stratégies de mise sur le marché des produits et de raccourcissement du cycle de commercialisation, peut-elle contribuer à la diffusion des innovations développées par les pôles ? Quel rôle peut-elle jouer dans les dispositifs de veille et d’intelligence économique déployés par les entreprises ? Comment facilite-t-elle le processus d’innovation technologique par la capitalisation des connaissances interdisciplinaires ?

Les interventions


Comment la propriété industrielle contribue-t-telle au développement de la compétitivité des entreprises des pôles ?

Quel rôle peut jouer la propriété industrielle dans la mise en œuvre de la politique des pôles de compétitivité, comme vecteur de partenariat (coopération en matière de recherche), moyen créateur de valeur (valorisation de projets) et source d’informations pour les pôles (mise à disposition d’informations technologiques et stratégiques) ? Comment la protection et la valorisation des innovations contribuent-t-elles à l’amélioration de la compétitivité des entreprises des pôles ?

Les interventions

 

Comment le suivi des projets de R&D des pôles de compétitivité tout au long du cycle de l’innovation jusqu'à la phase de commercialisation permet-il d’accroître leurs retombées économiques ?

De nombreuses innovations sont issues des projets de R&D, sans toutefois que les pôles soient en mesure d’assurer le suivi des retombées de ces innovations et de leur capacité à rencontrer leur marché. Quels sont les instruments à mettre en place pour assurer le suivi du processus de R&D à l’industrialisation et la commercialisation ?

Les interventions

  • Thomas Ailleret, chef du Bureau des pôles de compétitivité, DGE        
  • Marie Thiery, chargée de communication, pôle Minalogic