Politique des pôles

Plus de 16 millions d’euros levés par 19 PME innovantes des pôles, grâce au label « Entreprise innovante des pôles »

C’est le bilan du label « Entreprise innovante des pôles » (EIP), 18 mois après sa création en juin 2010. À ce stade, combien de pôles signataires de la charte ? Combien de PME labellisées ?

Mis en ligne le

  • 51 pôles de compétitivité signataires de la charte
  • 84 PME labellisées depuis la création du label (dont 45 PME labellisées en 2011) parmi les 250 PME en recherche de financement candidates au label
  • 15 comités de labellisation constitués, regroupant 31 pôles, sont actifs.

Le label « Entreprise innovante des pôles » a été lancé le 3 juin 2010 sous l’égide du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et des Finances. Il a pour objectif d’aider les entreprises innovantes à potentiel, fortement impliquées dans les projets de R&D des pôles de compétitivité, à mobiliser les investisseurs privés (Fonds d’investissement et Business Angels) dans le financement de leur croissance.

Le point de vue d’un investisseur

Dans le cadre de la labellisation EIP, la PME est confrontée d’emblée à la vision de l’investisseur. Ceci lui permet d’identifier rapidement les aspects sur lesquels elle devra travailler en vue de sa levée de fonds.

Philippe Herbert, associé de Banexi Ventures Partners, membre de la commission Venture de l’AFIC (Association Française Investisseurs en Capital),explique le rôle stratégique de l’accompagnement mis en œuvre : « Durant les 18 derniers mois, l’AFIC a suivi à titre expérimental, et de manière rapprochée, l’appel à participations de PME des pôles Systematic et CapDigital au processus de labellisation “Entreprise innovantes des pôles”.

Il nous a semblé important et naturel que ce processus de labellisation soit accompagné par des professionnels de l’investissement. L’AFIC réunit, en effet, les différents acteurs de la chaîne de financement aussi bien des investisseurs (y compris les Associations de Business Angels) que des professionnels experts des métiers connexes à l’investissement (Financement Public/OSEO, ressources humaines, juridique/avocat, fusion&acquisition/M&A). Pour chacun des participants, cet accompagnement AFIC est réalisé à titre gracieux. Il s’est traduit par une première réunion plénière devant l’équipe d’experts, suivie d’une ou deux séances de travail individuel avec des binômes d’experts constitués de façon à répondre aux besoins majeurs de la PME. Les pôles et les entrepreneurs ont plébiscité cet accompagnement, qui donne accès à un dialogue, à un diagnostic et à une mise en situation valorisante de leur entreprise, et ceci quel que soit le résultat. En 18 mois, l’AFIC a ainsi accompagné 9 sociétés sur un total d’une vingtaine de candidats. Au moins 4 ont déjà été financées par de nouveaux investisseurs.

Fort de cette expérience, l’AFIC veut explorer en 2012 les conditions d’un déploiement de cette initiative sur un échantillon plus large et aussi à d'autres pôles de compétitivité. »

Le point de vue d’une PME d’un pôle

Séverine Sigrist, Présidente de Defymed, PME membre du pôle Alsace Biovalley, a été sélectionnée en septembre 2011 pour intégrer le processus de labellisation EIP :

« Nous sommes fiers que notre entreprise ait pu faire partie des 3 premières entreprises sélectionnées par le comité de labellisation EIP d’Alsace Biovalley, ce qui montre l’intérêt que suscite notre projet au regard des acteurs de l’innovation alsaciens. Nous avons ainsi été accompagnés par Alsace Biovalley, ainsi que par l’incubateur Semia, afin de consolider notre passage devant le comité de labellisation, le 23 septembre dernier. Notre dossier a été expertisé par un panel d’investisseurs, d’entrepreneurs, de scientifiques ainsi que d’acteurs locaux de l’innovation. Ils nous ont proposé des pistes de réponses aux obstacles rencontrés. Ceci nous a permis d’améliorer considérablement notre stratégie de développement afin d’intéresser les investisseurs et de permettre une évolution rapide et favorable de notre projet. » 

Le point de vue d’un pôle

De nombreux pôles de compétitivité ont fait le choix de mettre en œuvre le processus EIP de façon concertée. Ils mutualisent à la fois le comité de labellisation et l’offre faite aux PME en matière de préparation à la levée de fonds. Cette mobilisation des acteurs au niveau régional permet de renforcer la coordination avec OSEO et les incubateurs, voire d’intégrer au processus des initiatives existantes en matière d’accompagnement ou de mise en relations avec les investisseurs.

Le pôle IAR (Industries & Agro-ressources) a initié la labellisation EIP en juin 2011 en complément de la création de son club d’investisseurs « IAR Invest ». Johan de Coninck, en charge de sa mise en œuvre, envisage de mutualiser l’action en 2012 pour la filière « chimie du végétal » : « Les fonds qui s’intéressent à nos thématiques sont peu nombreux. Il faut donc mettre en face des porteurs de nos dossiers, les bons investisseurs, et inversement, proposer des projets pertinents en face de nos investisseurs. C’est ce que fait le club IAR-Invest, impliqué dans notre processus de labellisation EIP, et ce que nous proposons de mettre à disposition des pôles de notre filière. Mais cela prend du temps, nous devons apprendre à travailler ensemble.

Finalement, dans la chimie du végétal, les PME sont très vite confrontées à la réalité économique, à savoir le coût capitalistique de l’investissement, combiné au cycle traditionnellement long de la chimie. En effet, contrairement aux technologies de la communication ou à l’informatique, les équipements de production en chimie sont très coûteux, ce qui accélère le besoin de lever des fonds pour les entrepreneurs, et surtout accroît le ticket demandé ».

Jean-Noël de Galzain, vice-président du pôle Systematic, porte-parole du label EIP :

« Avec 51 signataires, ce sont deux tiers des pôles de compétitivité français qui ont massivement adhéré au label EIP. Jusqu'à présent, les pôles jouaient un rôle d'usine à projets de R&D collaboratifs entre académiques, grandes et petites entreprises. Aujourd’hui, ils se positionnent plus que jamais comme des acteurs du soutien aux PME innovantes dans leurs domaines stratégiques, à travers cette démarche de labellisation à destination des acteurs du financement privé (business angels, capitaux risqueurs, etc.). Nous allons poursuivre nos efforts pour pérenniser ce label, rendre nos lauréats plus visibles auprès des investisseurs, et augmenter ainsi les fonds privés levés pour des PME innovantes en phase de mise sur le marché. C'est à ce prix que les investissements d'avenir ont de l'avenir dans nos PME à potentiel... »

Polinvest accompagne les pôles de compétitivité dans la mise en œuvre du label EIP.

Pour rejoindre les signataires de la charte nationale du label EIP :

Informations annexes au site