Les premiers résultats du projet européen Biomat-In

Le projet européen Biomat-In vise à constituer un réseau de soutien à l’innovation à plus de 250 PME du secteur des biomatériaux réparties dans quatre régions de l’Union européenne. Il présente les premiers résultats concrets.

Mis en ligne le

Initié en 2010, le projet européen Biomat-in regroupe 5 pôles ou « clusters » situés en Europe du Nord-Ouest (France, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni). L’objectif est de constituer un réseau de soutien à l’innovation dans le domaine des biomatériaux, avec des outils et des mesures concrètes. Biomat-In a bénéficié d’un soutien du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre de l’appel à projets Interreg IVB. Le projet est né de la volonté de cinq pôles ou « clusters » (Eurasanté et Atlanpole Biotherapies en France, Bioregio Stern en Allemagne, Medilinkem au Royaume-Uni, LIOF aux Pays-Bas) de mutualiser leurs ressources afin de favoriser l’innovation dans le domaine des biomatériaux par le biais de la coopération transnationale. 

Les boîtes à outils destinées aux acteurs des biomatériaux 

A ce jour, le projet a permis de mettre en place des boîtes à outils disponibles en libre accès sur le site internet de Biomat-In. Elles visent à faciliter un accès  des PME du réseau à leurs marchés nationaux en leur fournissant des informations clés sur le marché,  par exemple : 

  • un annuaire transnational des acteurs de la filière (126 entreprises et 67 laboratoires),
  • 70 fiches recensant les dispositifs régionaux, nationaux et européens de financement de la R&D, création et développement d’entreprises, marketing international
  • un rapport d’étude de marché  mettant notamment en exergue les spécificités des régions partenaires du projet, ainsi que les opportunités de collaborations transrégionales,
  • un panorama des directives, règlements et normes applicables aux biomatériaux à l’échelle nationale et européenne.

La stimulation du partenariat transnational 

Dans chaque région partenaire, un référent régional est chargé de rencontrer les PME et les laboratoires du secteur des biomatériaux. Il doit recenser les besoins et l’offre technologique puis diffuser ces éléments à travers le réseau Biomat-In. Les données collectées et mises à jour régulièrement sont consultables sur le site internet du projet. 

Trois rencontres ont été organisées en juillet 2011 à La Baule (France), en janvier 2012 à Maastricht (Pays-Bas) et en juin 2012 à Nottingham (Royaume-Uni). La rencontre de Nottingham a permis de lancer la constitution de groupes de travail transnationaux avec deux objectifs : susciter les échanges entre PME et laboratoires du secteur des biomatériaux sur des problématiques communes et favoriser l’émergence de partenariats et de projets collaboratifs européens. Chaque groupe de travail est composé de PME et de laboratoires issus des 5 partenaires. Chacun porte sur un thème proposé par une région.

Les offres de partenariat recensées lors des échanges sont disponibles sur le site internet de Biomat-In. 

L’émergence de projets européens 

Le consortium Biomat-In alloue aux PME porteuses de projets de R&D transnationaux sur les biomatériaux une enveloppe globale de 250 k€ sous la forme de 20 chèques-services (5 chèques-services de 10 k€ par région). L’objectif est de financer l’étude de faisabilité de leurs projets.

Afin d’assurer la pérennité des actions mises en place dans le cadre de Biomat-In, les partenaires envisagent le lancement en 2014 d’un appel à projets transnational dédié aux biomatériaux, en concertation avec les collectivités territoriales et en lien avec d’autres projets européens en cours (TERM, NanoFar). 

http://competitivite.gouv.fr/documents/commun/Documentation_poles/recueil_projets_R_D/recueil-projets-RD-FUI.pdf

Informations annexes au site