Politique des pôles

Les pôles et les ministères réfléchissent ensemble à l’« usine à projets », leur cœur de métier

L’un des objectifs premiers fixés par les pouvoirs publics aux pôles de compétitivité a été le développement de l’innovation au travers de l’élaboration de projets collaboratifs stratégiques de recherche et de développement (R&D).

Mis en ligne le

Cette activité de R&D collaborative, cœur de la dynamique des pôles de compétitivité et communément appelée « usine à projets », est une priorité constante de la politique des pôles. Elle fait l’objet de mesures d’accompagnement public conséquentes. Elle est la première en termes de mobilisation des ressources humaines des structures de gouvernance des pôles, qui y consacrent en moyenne un tiers de leurs ressources humaines.

Un atelier de travail sur « l’usine à projets »

En octobre 2010, un atelier thématique avait été organisé sur ce sujet par la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), pour le compte du groupe de travail interministériel (GTI) qui anime la politique nationale des pôles. Voir la lettre d’information des pôles du mois de novembre 2011. 

Des pratiques diverses révèlent un besoin de mutualisation

Des présentations et des échanges fructueux de cet atelier, il ressort que de nombreux pôles ont mis en place des procédures rigoureuses et efficaces pour gérer leur « usine à projets ». Les pratiques développées sont diverses et révèlent un besoin d’échanges et de mises en commun d’informations, voire de mutualisation de « bonnes pratiques » : certains pôles de compétitivité pourraient ainsi s’inspirer des méthodes mises en œuvre par d’autres pôles : c’est le cas notamment des pôles récemment labellisés, dont les processus allant de l’émergence à la valorisation du projet sont moins aboutis,

La nécessaire poursuite des réflexions entre les pôles et les ministères

Les réflexions engagées lors de cette journée entre les pôles de compétitivité et les ministères vont se poursuivre au sein de groupes de travail spécifiques avec quelques pôles volontaires, afin notamment de mieux coordonner les différentes phases d’évaluation menées successivement par les pôles de compétitivité et l’État.

Informations annexes au site