Journée nationale des pôles, Politique des pôles

Les pôles de compétitivité sont-ils des réseaux sociaux privatifs ?

Les réseaux sociaux ont fait l’objet de présentations et de débats lors de la 10e journée nationale des pôles. Comment le bon usage de ces outils peut-il apporter de la valeur aux membres des pôles ?

Mis en ligne le

« Capitaliser sur le réseau social des pôles de compétitivité pour créer de la valeur ». C’est le thème du débat proposé aux pôles de compétitivité lors de la 10e journée nationale des pôles de compétitivité. Celle-ci était organisée au ministère de L’Économie, des Finances et de l’Industrie,  le 26 janvier dernier.

En ouverture des échanges de la matinée, Alain Garnier, auteur de « Le réseau social d’entreprises » a présenté sa vision des bénéfices d’une utilisation des outils internet et intranet. Ces outils et leurs services associés sont utiles pour mobiliser la communauté de membres des pôles et asseoir son potentiel de développement. Pour l’auteur, un pôle de compétitivité est un « réseau social privatif ». Un bon usage des outils numériques peut notamment apporter de la valeur aux membres. Ils permettent d’accélérer la diffusion des idées. Ils améliorent l’animation dynamique de la communauté des membres.

Quatre pôles ont également exposé leurs pratiques en la matière :

  • Images & Réseaux a présenté l’outil de cartographie de suivi des partenariats qu’il utilise,
  • Systematic a montré les évolutions et les limites des bases de données du pôle,
  • Capenergies a décrit la plate-forme collaborative Agora sécurisée et dédiée aux membres du pôle,
  • Cap Digital a illustré sa présence sur les réseaux Twitter et Facebook

Les échanges avec l’assistance ont été riches. Ils ont permis d’aborder des questions aussi diverses que les besoins des pôles en la matière, les créations de valeur possibles, la sécurité de ces outils, l’impact financier pour la structure d’animation du pôle ou encore l’implication nécessaire du manager de la communauté.

Informations annexes au site