International

Les pôles de compétitivité hongrois

25 pôles hongrois des secteurs de la santé, de l’efficacité énergétique et des TIC, à la recherche de partenariats technologiques.

Mis en ligne le

Après la chute du mur de Berlin, le Hongrie s’est rapidement lancée dans la voie de réformes économiques profondes. Doté d’excellentes universités, ce pays souhaite aujourd’hui mieux articuler recherche et entreprises par la création de pôles de compétitivité.

La Hongrie vise une meilleure articulation entre recherche et entreprises

S’appuyant sur le modèle des pôles de compétitivité à la française, la Hongrie a élaboré en 2008 une politique de développement des pôles, le « programme pôles ». Sans dotation financière spécifique, il repose sur la valorisation de certains des axes du plan de développement de la Nouvelle Hongrie. Sur cette période 2007-2013, entre 1 441 et 1 662 M€ sont disponibles pour des appels à projets relatifs aux pôles, répartis à travers divers programmes opérationnels.

La politique de compétitivité du pays s’appuie sur deux axes forts :

  • Le développement des pôles hongrois : 25 pôles déjà accrédités

Le développement des pôles dispose d’une enveloppe de 513 M€. En s’inspirant du modèle français de labellisation des pôles, la Hongrie a développé un système d’accréditation autour de la coopération entre start-up, des coopérations entre PME et de l’innovation. En 2010 on recensait 25 pôles accrédités dans les secteurs de la santé, de l’énergie-environnement, des TIC et de l’emballage. Ces pôles comprennent environ 720 membres, avec 76% de PME, 9% de grandes sociétés, 15% d’entités autres.

  • Le développement économique

Avec 987 Meuros sur la période 2007-2013, ce développement est mis en oeuvre grâce à plusieurs organismes autour des principales villes hongroises, pour le soutien aux parcs scientifiques et technologiques, à l'enseignement supérieur ainsi qu'au transfert de connaissances. Cette politique soutient la création de projets impliquant universités, centres de recherche, municipalités et entreprises privées.

Vers une stratégie renforcée de l’innovation

Au lendemain de sa Présidence du Conseil de l’Union européenne, la Hongrie attache une importance toute particulière à la compétitivité de son économie. Actuellement en train de rédiger une nouvelle stratégie de l’innovation, le pays s’est engagé dans une vaste période de restructuration de sa politique de compétitivité, visant à privilégier davantage la création d’emploi et l’innovation.

Depuis le printemps 2011, l’organisme MAG Zrt, centre du développement de l’économie hongroise est en charge notamment de la mise en œuvre de la politique des pôles. Par ailleurs, des instances de coordination au sein des principales villes universitaires relayent l’information.

Des potentiels de partenariats technologiques entre pôles français et hongrois à exploiter

L’existence des pôles hongrois reste à ce jour peu connue des pôles français. En dépit des différences qui séparent les pôles de compétitivité français et hongrois, les partenaires français pourraient profiter des opportunités de partenariat technologique offertes par la Hongrie en matière d’innovation, de diversité du tissu industriel et de financements européens. Trois domaines ont été identifiés : l’industrie pharmaceutique, l’efficacité énergétique et les nouvelles technologies de l’information.  Ainsi, dans le domaine de l’efficacité énergétique où intervient le pôle hongrois Archenerg, il existe un réel potentiel pour les entreprises et technologies françaises. Ce pays veut en effet réduire sa dépendance vis-à-vis de l’approvisionnement en gaz russe et des aménagements techniques sont nécessaires dans les bâtiments. De la même façon, des liens dans le secteur de la santé (Pharmagora/Vitagora) pourraient être renforcés.

Informations annexes au site