Design

Les pôles de compétitivité : des structures privilégiées pour allier technologie et design

L’intégration du design dans la stratégie des entreprises est un pari gagnant pour qu’elles se différencient sur leurs marchés. Quels rôles les pôles de compétitivité peuvent-ils jouer ? Quelques exemples.

Mis en ligne le

Les pôles de compétitivité peuvent être des vecteurs de développement et d’accélération de l’intégration du design à la stratégie d’entreprise. Ils visent  une logique de rapprochement entre l’innovation et le marché. De fait, certains pôles de compétitivité ont d’ores et déjà intégré les nouveaux usages, les aspirations des consommateurs et le design dans la conception de nouveaux produits et services.

Quelques exemples  

  • Depuis plusieurs années, le pôle de compétitivité MAUD intègre dans son plan d’action l’initiation et la formation à l’écoconception et à l’éco design destinées aux entreprises des industries graphiques, de l’emballage et des arts de la table (principalement le verre).
  • Le pôle européen de la céramique, à Limoges, a labellisé le projet Urbacer qui a vu le jour suite à l’appel à projets « Innovation Création Design » lancé en 2009 par la DGCIS. Ce projet original permet de concevoir du mobilier urbain en céramique et porcelaine. Ce programme fédère des designers, des industriels de la céramique et du traitement de surface. Les premiers prototypes de mobiliers ont été exposés à Batimat et présentés dans les médias (journaux et chaînes de télévision). La ville de Beyrouth serait intéressée par ce nouveau type de mobilier urbain.
  • Pour sa part, Cap Digital  s’est fixé un objectif : apprivoiser le design numérique. Dans quel but ? Justifier l’intervention des designers pour développer de nouveaux services répondant à un besoin ou pour modifier le rapport au travail. Cette toute jeune communauté « design numérique » de Cap Digital organise depuis plus d’un an des ateliers où le design est mis au service de l’ingénieur. Sous l’impulsion de l’Interaction Design Association (IXDA), Cap Digital mène donc  depuis plusieurs mois des actions en vue de sensibiliser les acteurs du pôle de compétitivité aux approches du design dans l’innovation numérique.
  • À signaler également : l’opération pilote «Designers en résidence », initiée en Provence Alpes Côte d’Azur, par l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (Ensci) et expérimentée au sein du pôle Minalogic à Grenoble. Les designers proposent aux entreprises accompagnées une vision stratégique au travers de la créativité et du design. Cette vision de la « stratégie design » pourra s’accompagner de l’aide à la mise en place d’un projet global qui associera les produits de l’entreprise mais aussi de nouveaux services, une nouvelle identité visuelle, de nouveaux concepts produits, etc.
  • Enfin, le pôle Végépolys a également intégré cette approche du design. Son initiative Désign et végétal a pour vocation de permettre aux acteurs du végétal de se différencier sur leur marché, de créer de la valeur ajoutée en innovant sur un axe complémentaire à l’innovation scientifique. 

Informations annexes au site