International

Les « clusters » américains : quelles opportunités pour les pôles de compétitivité français ?

La DGCIS vient de publier une étude sur l’identification des bonnes pratiques des « clusters » américains

Mis en ligne le

Cette étude recense 74 clusters américains qui ont fait l’objet d’une identification et d’une étude individuelle. Ceux-ci ont été regroupés en huit thématiques : technologies du vivant/santé, chimie et matériaux, transport, NTIC, énergie et environnement, agroalimentaire, nanotechnologies et procédés avancés de fabrication. Pour chaque thématique, une cartographie a été réalisée qui permet de positionner chaque cluster. Ces thématiques représentent un ensemble suffisamment large pour couvrir un vaste champ d’acteurs et d’opportunités de partenariats pour les pôles de compétitivité français.

Si certains clusters telle que la Silicon Valley ont contribué au mythe du modèle américain, aucun modèle « type » ou unique ne peut être dégagé. Le concept de « cluster » aux États-Unis est une notion élastique, hétérogène, multiforme et complexe. Chacun constitue un microenvironnement propre et unique, régi par de nombreux facteurs d’influence tels que l’histoire locale, l’étendue géographique, les différents acteurs, leurs relations, les thématiques et les stades de maturité. 

Informations annexes au site