Le pôle LUTB favorise une nouvelle collaboration « école-industrie » pour des formations plus en phase avec les besoins de l’industrie

Mis en ligne le

Le pôle de compétitivité Lyon Urban Truck & Bus réunit industriels et acteurs de la formation pour évaluer les connaissances des étudiants en matière de nouvelles technologies du transport. Il veut adapter leurs formations et répondre précisément aux besoins de l’industrie des véhicules hybrides ou électriques.

Favoriser la collaboration école-industrie a toujours été une priorité pour le pôle LUTB. Créé en 2005, le pôle Lyon Urban Truck & Bus (LUTB) est dédié à l’optimisation des transports de personnes et de marchandises en milieu urbain.

En septembre 2010, les membres de la commission formation du pôle s’interrogent sur le savoir réel des élèves ingénieurs et BTS électrotechnique en matière d’électricité haute tension. En effet, le développement de véhicules hybrides, à la fois thermiques et électriques, rend nécessaire un minimum de connaissances sur ce thème au sein de leur formation. L’idée d’un questionnaire d’évaluation est lancée... Une première en France dans ce domaine !

Une approche originale autour du triangle industriels-enseignants-étudiants

L’originalité de la méthode réside dans l’implication forte et inédite d’industriels comme Irisbus Iveco, Renault Trucks dans le monde de la formation. Les questionnaires sont établis directement  par les industriels pour les étudiants, avec l’aval des enseignants (ECAM Lyon, Lycée Branly).

De septembre à fin 2010, la Commission travaille sur l’élaboration de questionnaires. 3 thèmes « haute tension » sont retenus : construction, sécurité et maintenance. Jamais démarche « triangulaire » n’avait été poussée à ce point ! En mars 2011, le questionnaire est soumis à 98 élèves ingénieurs de l’ECAM Lyon et à 16 élèves en BTS Electrotechnique du Lycée Branly.

Bilan : des évaluations qui amènent une vraie évolution dans le parcours de formation

Les résultats sont évocateurs. S’ils ont une connaissance technique globale correcte, les élèves sont déconcertés dès qu’on évoque les aspects économiques, énergétiques ou liés à la sécurité. Le manque de projection par rapport aux véhicules haute tension est flagrant !

Ce bilan a incité les enseignants à mettre en place des modules complémentaires en partenariat avec les industriels. Ainsi, dès la rentrée 2013 à l’ECAM Lyon, un module de culture générale sur l’électricité embarquée et/ou un approfondissement « électricité embarquée-hybridation » seront proposés pour les élèves de 5e année.

Le succès de cette initiative collective devrait entraîner d’autres ajustements au niveau des formations afin de mieux prendre en compte l’évolution des industries du transport. Des projets sont déjà à l’étude au sein de LUTB !

Informations annexes au site