Le pôle de compétitivité Route des Lasers sur les rives du Yangzé

Un partenariat entre le pôle français et le laboratoire national d’optoélectronique chinois, pour démontrer la compétitivité de l’offre française sur le marché chinois du micro-usinage.

Mis en ligne le

Les entreprises du pôle de compétitivité Route des Lasers spécialisé dans les secteurs de l’optique et des lasers prennent le train de la croissance chinoise. En effet, après une phase d’analyse du développement de la Vallée Optique de Wuhan en Chine, centre économique spécialiste dans les technologies de l’optoélectronique et l’information, un partenariat paraissait incontournable.

Un protocole d’accord a tout d’abord été signé en 2010 par le pôle et le Laboratoire national d’optoélectronique de Wuhan (WNLO) pour la mise en place d’une plate-forme technologique commune. Puis, la société Amplitude Systèmes, qui produit à Pessac en Gironde des lasers à impulsions brèves de nouvelle génération, a lancé un programme commun de développement des procédés laser de micro-usinage «made for China» à Wuhan le 15 juin 2011.

Cette initiative a d’ores et déjà impulsé une dynamique. Ce sont désormais les géants de Wuhan qui se tournent vers le savoir-faire français, via le bureau de représentation du pôle en Chine. Un grand nombre d’expériences et de tests sont actuellement en cours, pour démontrer la compétitivité de l’offre aquitaine sur le marché chinois du micro-usinage.

Dans le sillage de la société bordelaise Edit Laser, déjà implantée en Chine pour faire face aux demandes croissantes du marché avec un maximum de réactivité, bon nombre d’acteurs majeurs du Pôle seront bientôt implantés dans « l’empire du milieu ».

Prochaine échéance la 8e édition du salon Optics Valley of China de Wuhan en novembre, où seront attendus les principaux industriels de l’optique et de la photonique en Chine.

Sur un pavillon français de 108 m² aux couleurs de « Bordeaux Route des Lasers », les sociétés Amplitude Systèmes, Eolite Systems, IVEA, Amplitude Technologies et Quantel représenteront les intérêts français.

Informations annexes au site