Le bois, une matière première renouvelable, au cœur de partenariats inter-pôles

La forêt française couvre 16 millions d'hectares, soit 30% du territoire. Elle constitue un potentiel de production biologique considérable avec 90 millions de m3 de bois/an. La très grande majorité de ces forêts sont certifiées pour leur gestion durable. Cette ressource naturelle renouvelable est un enjeu majeur pour notre territoire.

Mis en ligne le

Outre sa capacité à stocker du carbone, elle est à la base de nombreuses filières existantes, tant pour la valorisation du matériau (bois-panneaux-papier) que de ses composants (chimie verte). L'industrie de ces secteurs compte 450 000 emplois en France.

Les projets de R&D portés par les pôles de compétitivité ouvrent de larges perspectives au bois comme matière première utilisable dans la construction, la décoration, l'emballage, la chimie verte qui valorise ses composants ligno-cellulosiques, mais aussi en tant que matière énergétique. Plusieurs pôles français et européens des domaines du bois, de l'éco-construction, des fibres, des agro-ressources s'y intéressent. Ils ont décidé de créer des partenariats, afin de mutualiser leurs compétences, à l'exemple de ceux qui sont présentés ci-après.

Vers une adéquation entre la gestion durable des forêts et les besoins industriels.

La coopération ROK-FOR réunit des pôles de compétitivité et « clusters » provenant de Finlande, France (dont le pôle de compétitivité Xylofutur), Allemagne, Espagne, Croatie-Serbie. Son objectif est de permettre un meilleur couplage entre la gestion durable des forêts et les besoins industriels dans les domaines des énergies renouvelables, des produits verts et des éco-matériaux pour la construction durable.
Organismes de recherche, industriels et collectivités locales sont partenaires de l'opération qui intègre une action d'accompagnement d'un cluster serbo-croate en cours de création. Ce projet est financé par l'Union Européenne, dans le cadre du 7e PCRD « Regions of knowledge ». Une réunion de lancement a eu lieu le 22 février 2010 à Joensuu en Finlande.

La promotion et le développement de systèmes constructifs en bois issus de ressources forestières locales

Coordonné par les pôles de compétitivité Xylofutur et le pôle Génie civil écoconstruction (PGCE) dans le cadre de la réhabilitation de bâtiments accédant à une haute performance énergétique, le programme Aber (Atlantique Bois Eco-Rénovation) associe 5 régions de la façade Atlantique (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou Charente, Aquitaine et Euskadi). L'objectif est de promouvoir et de développer des systèmes constructifs innovants en bois issu de ressources forestières locales. Une première rencontre a eu lieu le 27 Juillet 2009 à Nantes entre les deux pôles français. Elle fut suivie de réunions de travail pour la conception du programme. Le comité de pilotage a été constitué le 3 Février 2010, avant la signature d'une convention de coopération dans les prochaines semaines, constituant ainsi le lancement officiel des travaux.

Le Club chimie verte

Quatre pôles français : Industries Agro Ressources, Xylofutur, Fibres Grand-Est et Agrimip Innovation ont posé la première pierre d'une coopération le 26 Janvier 2010. Cette coopération a pour objectif de développer une synergie commune, en mutualisant des moyens de communication, en mettant en réseau industriels et laboratoires, afin de développer des projets collaboratifs. La finalité est d'accroitre la compétitivité des entreprises dans le domaine de la chimie verte.
Cette rencontre fait suite à une première rencontre de laboratoires de recherche à Bordeaux le 25 Juin 2009, sur le thème de la séparation des constituants de la matière première végétale, en vue de leur valorisation.

Ces trois exemples de partenariats entre pôles français et « clusters » européens, illustrent les actions de décloisonnement menées par les pôles et encouragées par les pouvoirs publics. La coordination et les rapprochements entre les pôles contribuent en effet à améliorer le nombre et la qualité des projets de R&D en évitant les redondances. Elle renforce ainsi le rayonnement des membres des pôles, tout en complétant la chaîne de valeur des entreprises des pôles.

Informations annexes au site