Pôles de compétitivité
Rechercher :
  • Accueil
  • Toutes les actualités
  • L’industrie française a amélioré sa compétitivité-prix, mais doit encore renforcer sa compétitivité hors prix

L’industrie française a amélioré sa compétitivité-prix, mais doit encore renforcer sa compétitivité hors prix

Publication

Publié le 16 octobre 2017

En forte dégradation dans les années 2000, les facteurs de compétitivité-prix de l’industrie manufacturière française évoluent à présent plus favorablement.

Coût de la main d’œuvre

  • Un coût horaire qui ralentit après une forte augmentation dans les années 2000.

Coût des services

  • L’impact du coût des services aux entreprises reste limité pour l’ensemble de l’industrie manufacturière.

Taux de marge

  • Le taux de marge a retrouvé son niveau de 2001, grâce notamment à un contexte international favorable (baisse du prix du pétrole, dépréciation de l’euro) et à la mise en place du CICE.

Investissement

  • L’investissement des branches manufacturières accélère depuis 2013.

Compétitivité

  • La faible compétitivité hors prix a pu contribuer à la différence de performance avec l’industrie allemande.
  • Outre la reprise des investissements, d’autres leviers pourraient améliorer la compétitivité hors prix de l’industrie manufacturière.

Mots clés : DGE, 4 pages, compétitivité, prix, Allemagne, coût main d’œuvre, investissement, taux de marge, industrie, investissement, service

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=23