Pôles de compétitivité
Rechercher :

Les pôles de compétitivité doivent devenir des « usines à produits d’avenir »

Politique des pôles

Publié le 16 janvier 2013

Lors de la 11e journée nationale des pôles de compétitivité, les ministres ont indiqué que les pôles devront focaliser leur énergie sur les retombées économiques de leurs actions, l'industrialisation des résultats des projets pour faciliter la mise sur le marché de nouveaux produits et services innovants.

La 11e journée nationale des pôles de compétitivité s'est tenue le 4 décembre 2012 à Bercy, en présence d'Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif, de Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, de Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche et d’Alain Rousset, président de l’Association des régions de France.

Les trois ministres ont rappelé que les pôles de compétitivité sont des outils déterminants dans la compétitivité de l'industrie française. Ils ont précisé l’ambition assignée par le Gouvernement aux pôles de compétitivité, ambition annoncée dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi.

Après sept ans de fonctionnement, la politique des pôles de compétitivité a en effet montré son efficacité pour faire émerger des projets de recherche et développement (R&D) collaboratifs et innovants. C’est pourquoi, le Gouvernement a décidé de lancer dès 2013 une troisième phase de cette politique pour 6 ans (2013-2018). Les pôles de compétitivité devront focaliser leur énergie sur la recherche de retombées économiques accrues, l’industrialisation des résultats des projets qu’ils soutiennent et la diffusion des innovations par la mise sur le marché de nouveaux produits et services. L'objectif de cette nouvelle phase est de faire des pôles de véritables « usines à produits d’avenir ».

Parallèlement, les pôles de compétitivité devront accroître leurs efforts d’accompagnement des PME et ETI afin de contribuer à créer un environnement propice à leur développement.

Enfin, les Régions seront fortement impliquées dans la gouvernance de la politique des pôles de compétitivité, comme en témoigne l’intervention du président de l’ARF à cette journée.

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=23