Pôles de compétitivité
Rechercher :
  • L’internationalisation des pôles, l’une des 4 priorités de l’action des pôles en matière d’accompagnement de la croissance des PME et ETI

L’internationalisation des pôles, l’une des 4 priorités de l’action des pôles en matière d’accompagnement de la croissance des PME et ETI

INTERNATIONALISATION DES PÔLES

Publié le 02 août 2013

Le groupe de travail interministériel chargé de la politique des pôles organisait un atelier d’échanges sur le rôle des pôles dans l’internationalisation de leur écosystème le 17 juin 2013 à Bercy.

En introduction, Pascal Faure, directeur général de la DGCIS, a rappelé les principaux axes d’actions internationales des pôles dans le cadre de la nouvelle phase ouverte en 2013 :

  • Le développement de partenariats technologiques entre les pôles et des « clusters » étrangers ;
  • L’identification de marchés prioritaires à l’international dans le cadre de la nouvelle stratégie 2013-2018 des pôles ;
  • L’importance de la mutualisation et des relations interpôles dans les actions déployées à l’international et à l’export.

Les actions de soutien aux stratégies d’internationalisation
La première table-ronde a permis de débattre des différentes actions de soutien aux stratégies d’internationalisation
des entreprises mises en oeuvre par les pôles. Les pôles Images et Réseaux et Lyonbiopôle ont mis en exergue la nécessité de renforcer les passerelles entre la dimension coopération R&D et la dimension export. Ils ont aussi souligné l’importance d’attirer les entreprises étrangères pour les inciter à investir en France.

Ubifrance a souligné son engagement pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement en matière d’accompagnement personnalisé et dans la durée de 1000 PME et ETI à l’international. Il a également fait part de la poursuite de la montée en puissance du dispositif de volontariat international en entreprise (VIE). Par ailleurs, depuis 2009, la convention DGCIS-UbiFrance dédiée à l’internationalisation des pôles a permis l’accompagnement de plus de 1100 entités à l’international dont 660 PME/ETI. Elle a initié plus de 350 partenariats technologiques et industriels.

Les pôles : animateurs d’écosystèmes

Les pôles de compétitivité sont aussi des animateurs d’écosystèmes. Les pôles Optitec et Agrimip Sud-Ouest Innovation ont rappelé la diversité des outils proposés par ces acteurs et l’importance de poursuivre les efforts de coordination. La création de Bpifrance export constitue une étape supplémentaire vers cet objectif de simplification. La Direction générale entreprises et industrie de la Commission européenne a présenté la diversité de ses outils en faveur de l’internationalisation des pôles ou « clusters ».

La coopération institutionnelle, accélérateur des partenariats technologiques

Cet atelier a enfin été l’occasion d’évoquer le rôle de la coopération institutionnelle. Les pôles de compétitivité Uptex, Pegase et LUTB ont présenté des exemples de partenariats internationaux mis en place ou dynamisés grâce au dialogue bilatéral régulier entre la DGCIS et ses interlocuteurs dans des pays clés, essentiellement en Asie, Amérique du Nord et Amérique Latine.

Le ministère des Affaires étrangères a également annoncé la mise en place en 2013 d’experts techniques internationaux. Ceux-ci devront renforcer les relations entre les pôles français et les principaux « clusters » mondiaux.

Lors de son intervention, M. Boris Vallaud, directeur de cabinet de M. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a souligné tout l’intérêt porté aux pôles de compétitivité par le Gouvernement, en particulier en matière d’internationalisation des entreprises et d’export.

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=573