Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Agriculture/AgroalimentaireAlimentation sûre, saine et durable

Vinneo : optimiser le potentiel de quatre cépages du Sud-Ouest pour mieux satisfaire la demande mondiale de vin

Agri Sud-Ouest Innovation, Qualiméditerranée, 

Copyright Vinolalie

Analyser les évolutions des goûts et habitudes de consommation de vin à l’échelle mondiale,  mieux adapter le profil sensoriel des vins, mieux répondre aux goûts des consommateurs à l’échelle mondiale. 

Le projet Vinneo a été labellisé par les pôles Agrimip Sud-Ouest Innovation et Qualiméditerranée. Il a bénéficié d'une subvention dans le cadre du 7e appel à projets du fonds unique interministériel (FUI). 

Le contexte :

Au 20e siècle, les vins français pouvaient se prévaloir d’une part de marché conséquente au niveau mondial. Aujourd’hui, cette dernière a tendance à régresser dans la grande majorité des pays au profit des vins chiliens, australiens, d’Afrique du sud, argentins, américains, italiens, espagnols, etc. Cette mondialisation du marché du vin s’est développée en 20 ans à partir de cépages phares (merlot, cabernet, syrah, sauvignon, chardonnay). Depuis peu, le marché mondial des vins recherche d’autres cépages dotés de profils sensoriels complémentaires, par exemple le goût de cassis, de violette. Or, le Sud-ouest possède une mosaïque de cépages autochtones  peu ou pas présents dans les autres régions viticoles (malbec, négrette, fer Servadou loin de l’oeil)

Les objectifs :

Le projet visait à développer à l’export de nouveaux produits (les NéoVins) issus de quatre cépages emblématiques du Sud-Ouest méconnus des marchés mondiaux. Il a eu pour ambition de créer les outils nécessaires à l’élaboration industrielle des produits au profil parfaitement ciblé, répondant aux marchés. Ces outils doivent répondre à des attentes techniques identifiées sur l’ensemble de la chaine d’élaboration, du pied de vigne à la bouteille. La démarche d’innovation est présente sous plusieurs aspects :

  • l’approche globale du projet, la caractérisation et la maîtrise des composantes, notamment aromatiques, la typicité des cépages permettent la conception « industrielle » d’une gamme de vins répondant aux attentes de marchés ciblés, avec des profils préalablement définis, sur les bases d’un cahier des charges précis ;
  • les cépages concernés dans la conception des « Néovins » feront pour la première fois l’objet d’études approfondies  conduisant à une telle caractérisation  de leurs potentialités, contrairement aux cépages dits « internationaux » ;
  • le développement de nouveaux procédés, matériels et outils technologiques rendus nécessaires par les exigences de reproductibilité qualitative des « Néovins » et par l’optimisation des coûts de leur élaboration.  

Les partenaires du projet 

  •  Vinolalie, union de 4 coopératives vinicoles, est porteur du projet;
  • L’Institut Français de la Vigne et du Vin Sud-ouest,
  • Force-A (PME),
  • Noveltis (PME),
  • Nyseos (PME),
  • Ondalys (PME),
  • Pera (PME),
  • les laboratoires liés à l’Institut national polytechnique de Toulouse : Institut de recherche en informatique de Toulouse (CNRS),
  • Laboratoires de Génie chimique CRAO
  • Biosym (CNRS)
  • Ecole d’ingénieurs de Purpan.

 Premières retombées technologiques et économiques

  • Résultats, produits issus des travaux de R&D : les travaux ont permis la création et le développement :
    • d’une nouvelle gamme de vins destinée à l’export : quatre cépages du Sud Ouest valorisés et un positionnement stratégique du porteur de projet Vinovalie sur le marché mondial
    • d’outils innovants destinés à la filière complète : des méthodes d’analyse en routine permettant le dosage des constituants aromatiques influents, des modèles anticipatifs de la qualité des vins grâce à l’infrarouge, des procédures optimisées d’extraction des composés d’intérêt et conception d’un fermenteur continu, des logiciels de traitement d’image aérienne de terrain pour caractériser les potentiels des parcelles (niveau d’hétérogénéité parcellaire, zonage du vignoble, rendement etc.), un modèle de prévision de l’azote des moûts et de la maturité des baies·       
  • Publications, conférences : 9 articles scientifiques et spécialisées, diverses conférences
  • Thèses : 2
  • Emplois créés : 10, dont 6 contrats à durée déterminée et 4 à durée indéterminée
  • Marques des produits commercialisés : deux gammes de vins de cépages : Terreo  et Astrolabe (les NéoVins)
  • Premières retombées économiques : Vinolalie a pu tripler son chiffre d’affaires à l’export, passant de 1,4 M d'euros avant le projet, à 4,6 M d'euros en 2012. Les perspectives de développement à l’export restent très positives pour 2013.
  • Perspectives : les travaux se poursuivent pour mettre au point :
    • des méthodes d’analyse en routine permettant le dosage des constituants aromatiques influents ;

    • des modèles anticipatifs de la qualité des vins grâce à la technologie de l’infrarouge ;

    • des procédures optimisées d’extraction des composés d’intérêt et conception d’un fermenteur continu ;

    • des logiciels de traitement de l’image viticole aérienne ou de terrain pour caractériser les potentiels des parcelles ;

    • un modèle de prévision de l’azote des moûts et de la maturité des baies.

 

 

 

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576