Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

TIC

TSC : des composants de confiance pour les TIC et l’électronique grand public

Solutions Communicantes Sécurisées, Systematic Paris-Region, 

Copyright : EADS, Gemalto

Renforcer la protection des ordinateurs personnels et des « smartphones » contre les virus et les chevaux de Troie, celle des transactions mobiles sans contact pour le paiement mobile et la billétique, gérer son compte en banque ou effectuer des transactions financières depuis sa télévision numérique

Labellisé en 2006 par les Pôles SCS et System@tic en 2007 le projet TSC a bénéficié d’une subvention dans le cadre du 5e appel à projets du fonds unique interministériel.

Des composants électroniques de plus en plus sûrs

Le projet TSC avait pour objectif de développer des composants électroniques embarqués, destinés à renforcer les concepts de calcul sécurisé de confiance.  Concrètement, il visait à renforcer la sécurité de ces composants au plus près des systèmes fondamentaux comme le microprocesseur et les systèmes d’exploitation. Auparavant, ces protections étaient limitées aux couches logicielles externes, trop vulnérables. Les domaines d’application étaient l’informatique, les télécommunications mobiles et l’électronique grand public.

Les axes techniques principaux du projet ont porté sur :

  • Les architectures de confiance dans des domaines d’application telles que la sécurité des transactions et du respect de la vie privée ;
  • Le développement de composants » maîtrisés » pour le matériel et les logiciels embarqués, à haute valeur ajoutée ;
  • La démonstration de cas d’utilisation pertinente de tels composants pour la sécurisation des applications en entreprises, les services mobiles NFC (*), la radio mobile professionnelle, la reproduction des contenus audio-visuels protégés dans un environnement domestique
  • La contribution à des spécifications mondiales pour définir des principes d’interopérabilité de services pour les plates-formes mobiles  

(*)La communication NFC ou en champ proche (Near Field Communication), est une technologie de communication sans-fil conçue pour un usage dans les téléphones mobiles.

Les partenaires du projet 

Les premières retombées technologiques et économiques

  • Produits, services issus des travaux de R&D : un grand nombre d’innovations technologiques ont été apportées aux composants :
    • dits « TPM », véritables centres nerveux sécuritaires des ordinateurs en charge de toutes les vérifications d’intégrité et d’authentification,
    • cryptographiques ultra-puissants, notamment pour la gestion de réseaux ou la génération massive de clefs cryptographiques, de composants d’identification/authentification personnels dits « tokens » activables et gérables à distance,

Des solutions nouvelles ont aussi été développées pour le codage de la voix dans les réseaux mobiles professionnels, via un composant de sécurité dédié embarqué dans le terminal, la sécurisation des transactions NFC (*), la gestion de la vie privée dans les réseaux mobiles, en particulier la possibilité de réaliser des transactions sécurisées de manière authentique et anonyme

  • Publications scientifiques, conférences internationales : 8 publications scientifiques présentées lors d’une quinzaine d’événements nationaux ou internationaux.
  • Brevets : 6
  • Thèses : 2
  • Perspectives : l’exploitation des résultats du projet a démarré immédiatement chez la plupart des partenaires, en particulier en France.
    • Gemalto commercialise une version industrielle du « token » personnel sécurisé et de son  infrastructure de gestion à distance.
    • Bull SAS travaille actuellement avec l’Agence nationale des titres sécurisés pour l’utilisation de composants cryptographiques puissants développés pour le déploiement de la nouvelle génération de passeports biométriques.
    • Les solutions TPM de STMicroelectronics sont actuellement vendues aux principaux fabricants d’ordinateurs personnels en Asie et aux USA. Environ 90% de ces ordinateurs vendus sont équipés d’un TPM. STMicroelectronics a ainsi augmenté sa part de marché au niveau mondial. Grâce au projet, l’Europe a maintenu une position de leader dans ce marché avec plus de 70% de part de marché.
    • Orange intégrera progressivement les méthodes d’authentification « anonyme » destinées à préserver la vie privée des utilisateurs dans son offre globale pour le déploiement de services mobiles NFC, attendu en forte croissance à partir de 2012.
    • Bertin et EADS (maintenant Cassidian)  exploitent les résultats du projet dans leur offre d’intégration de services pour les entreprises critiques et les organisations gouvernementales. Ils visent en particulier pour la fourniture d’ordinateurs permettant de gérer simultanément des accès sécurisés à internet et aux intranets de ces organisations, sans risque de « contamination » pour les applications critiques.

Le projet TSC a obtenu « l’innovation award 2010 » lors du Forum Européen sur la microélectronique à Madrid en Novembre 2010    

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576