Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Agriculture/Agroalimentaire

TIC² : un traitement innovant des lésions articulaires des chevaux

Hippolia, 

Copyright Arnaud de Mareuil. Agence Dollar Int.

Un nouveau traitement innovant des lésions articulaires des chevaux par régénération des tissus ostéo-cartilagineux à partir de cellules souches  

Le projet TIC² (Thérapie Innovante Cellulaire pour le Cheval) a été labellisé par le Pôle Hippolia. Il a été co-financé par le Fonds Unique Interministériel.

Contexte du projet   

Chez les chevaux athlètes, les problèmes orthopédiques constituent un des motifs principaux de non valorisation. Or, ces athlètes sont, au travers des enjeux hippiques, le poumon économique de la filière équine française. Leur valorisation est donc optimisée pour une meilleure productivité sportive.   Les lésions tendineuses et articulaires sont l’une des premières raisons d’arrêts prolongés, souvent répétitifs pour cause de récidives, voire de la mise à terme complète de la carrière sportive du cheval. Les pertes économiques liées à ces arrêts sont considérables à la fois pour les producteurs mais également pour le secteur équin dans sa globalité.

Objectif du projet   

Le projet TIC² visait la mise au point d’un nouvelle solution thérapeutique permettant la régénération du tendon et du cartilage grâce à l’implantation in situ de cellules souches mésenchymateuses (*).  Ce traitement innovant était destiné aux praticiens vétérinaires qui pourront ainsi répondre aux attentes de leurs clientèles quant aux traitements des pathologies locomotrices des chevaux athlètes.  

Ce projet se déclinait en plusieurs phases qui devaient notamment permettre :

  • La mise en œuvre d’une méthode de culture de cellules souches mésenchymateuses (CSM) Développement d’une nouvelle méthode de culture permettant une amélioration du délai de production des CSM équine pure sans altération de leur capacité de différenciation.
  • Le développement du protocole vétérinaire d’injection. Cette étape conditionnait notamment la  réussite du nouveau traitement et son utilisation par le marché vétérinaire.

(*) Ces cellules souches sont prélevées dans la moelle osseuse ou dans le sang de cordon ombilical. Elles ont un pouvoir important de prolifération et de différentiation.

Partenaires du projet 

  • Normandy Biotech est une entreprise (PME) porteuse du projet
  • Clinique vétérinaire équine de Livet (PME)

Laboratoires et centres de recherche :

  • UMR CNRS 6185
  • Centre Cyceron
  • Institut national de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM)
  • Université de Caen, plateforme d'imagerie biomédicale Cyceron

Premières retombées économiques et technologiques  

  • Produits, prototypes, issus des travaux de R&D

Les résultats scientifiques ont montré une régénération significative des lésions cartilagineuses grâce à la technologie mise au point. Les travaux de recherche ont notamment permis la mise sur le marché de deux produits biotechnologiques pour la régénération tissulaire : 

    • Le NB Joint : suspension injectable contenant 10 millions de CSM associées à 14mg d’une nanoball NB14. L’association des deux produits permet la production d’un nouveau cartilage caractérisé par un tissu très proche du cartilage d’origine.
    • Le NB Fiber : suspension injectable contenant 20 millions de CSM indiquée dans le cas de lésions tendineuses et ligamentaire.  

  • Création d'entreprise : 1 (la société de biotechnologie Normandy Biotech au capital de 51 k€. La société fabrique en laboratoire et commercialise les produits issus de la technologie développée par le projet. Le chiffre d’affaires de cette jeune entreprise, mi-2014, s’élève à 40 k€.
  • Création d'emplois : 1 ETP annuel pendant la phase de recherche et 2 ETP annuel pour Normandy Biotech, emplois indirects : 2,8 ETP. Dans 5 ans, Normandy Biotech prévoit d'embaucher 3 personnes.
  • 2 marques déposées, 3 enveloppes soleau
  • Publication : 1 
  • Perspectives de développement : vainqueur du concours des innovations Hippolia Awards 2014 Avenir Suite aux Jeux Equestres Mondiaux, Normandy Biotech propose ses produits à l’international. Par ailleurs, cette société développe actuellement son savoir-faire de la thérapie cellulaire à visée canine. Elle n'exclut pas la possibilité de développer un traitement pour l’homme.

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576