Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

TIC

Sébastian2 : le partage de ressources matérielles et humaines pour la création de contenus numériques

Cap Digital Paris Region, 

Sébastian2

Produire des films pour le cinéma, la publicité, l’animation ou le jeu vidéo grâce à une communauté d’entreprises à taille réduite connectées à des utilisateurs spécialisés, offrir à cette communauté des services et des ressources partagées en réseau.

 Le projet sébastian2 a été labellisé par le pôle cap Digital. Il a bénéficié d'une subvention dans le cadre d'un appel à projets du fonds unique interministériel (FUI)

Un marché des créations de contenus audiovisuels en pleine croissance

Le marché de la création et de la diffusion des longs métrages, de la publicité et de l’animation est un marché mondial en pleine croissance. La numérisation quasi complète des outils utilisés favorise la mise en place de nouvelles méthodes de travail collaboratif. L’industrie audiovisuelle du cinéma et du jeu vidéo repose déjà sur l’organisation collective d’un travail créatif qui nécessite des compétences variées et complémentaires.

Une industrie audiovisuelle à la recherche d'externalisation des ressources

Utilisatrices de moyens informatiques importants, ces industries cherchent à externaliser leurs ressources dans des infrastructures en périphérie. Cette solution permet de mettre à disposition des utilisateurs des équipements informatiques à des prix compétitifs en termes de surface d'hébergement, d'équipements électriques et de climatisation, avec des facilités de maintenance et de renouvellement. Ces ressources d'infrastructure doivent bien entendu être reliées par un réseau d’échanges de haut débit. Le travail en mode connecté répond aussi à une nécessité pour ces entreprises de garder une taille humaine, pour répondre rapidement et de manière personnalisée aux demandes créatives de leurs clients. Pour les donneurs d’ordre de projets ambitieux, il s’agit également de mettre en place un partage des risques en s’appuyant sur une juste répartition des talents, au meilleur coût.  

Dans ce contexte, le projet "Sebastian2" visait à mettre en place des solutions de partage de ressources matérielles et humaines, pour la création de contenus audiovisuels. Plus généralement, il avait l’ambition de soutenir la R&D en Île-de-France dans les domaines des contenus et des services numériques, tout en continuant de tisser des liens entre Paris et San Francisco, dans le contexte historique des Digital Sister Cities, pacte numérique signé en 2006 entre les deux villes.

 Les objectifs du projet Sebastian2 étaient multiples :

  • mettre en place des réseaux très haut débit ;
  • développer des outils pour gérer le contenu et les ressources réparties, humaines et matérielles ;
  • s'appuyer sur des composants logiciels « open source » dont la licence d’utilisation permet la possibilité de libre redistribution, notamment d'accès au code source ;
  • exploiter la puissance des outils web 2.0 c'est-à-dire donnant plus de simplicité car ne nécessitant pas de connaissances techniques et plus d'interactivité. Ceci permet à chacun de contribuer sous différentes formes ;
  • assurer l'interopérabilité avec les outils métier de la post-production, notamment au niveau des formats d’échange de données et de métadonnées associées ;
  • fournir des services de stockage, de compression et de calculs en réseau ;
  • fournir des services de gestion de contenus et d’asset management ;
  • développer un réseau social professionnel pour la post-production ;
  • mettre en place des projets créatifs de démonstration avec des partenaires américains

Les partenaires du projet

Le porteur du projet est  Mikros Image PME reconnue pour son expertise métier et de développement dans le domaine des effets spéciaux numériques pour la publicité et le cinéma.

 

Les autres partenaires sont :

  • CS SI (grande entreprise), pour son expertise sur l’architecture et le déploiement des grilles de stockage et de calcul ;
  • eXo Platform (PME) pour sa plateforme Java destinée à des services Cloud ;
  • Data Direct Networks (PME) pour son expertise sur le stockage distribué ;
  • E-Art Sup (école) pour le savoir-faire de leur option « Design Interactif » ;
  • Hexaglobe (école) pour son expertise de développement, d’intégration  et d’hébergement de plateforme de diffusion des medias.
  • EISTI (école) pour leur expertise dans la modélisation des systèmes d’information ;
  • EPITA (école), pour leur savoir-faire en développement informatique et plus particulièrement dans le domaine de la sécurité ;
  • Centrale Paris, le laboratoire MAS (école) , pour ses travaux de recherche dans le domaine de l’indexation multimédia et de la compression vidéo ;
  • Université Paris 8, le laboratoire Paragraphe équipe CITU, pour leur travaux de recherche sur la création connective ;
  • Les Gobelins, l’école de l’image, pour leur connaissance des réseaux professionnels du marché de l’animation et des medias, ainsi que pour leur savoir-faire dans les travaux de création collective ;
  • Télécom Paris Tech (labo TSI, labo INFRES et SIAV), pour leur travaux de recherche sur l’optimisation du codec video H264, l’optimisation des ressources en fonction de la topologie des infrastructures, l’optimisation des technologies P2P, ainsi que leurs  compétences réseau haut débit et infrastructure sécurisée.

 Les retombées technologiques et économiques du projet

  •  Résultats, produits, prototypes, issus des travaux de R&D :  
    • un réseau rapide entre certains partenaires (Gobelins – l’Ecole de l’Image et Telecom Paris Tech), ayant servi aux tests d’échanges de données entre les partenaires du projet et pouvant servir de base à la connexion avec d’autres partenaires sur des projets à venir.
    • une application "métier" qui propose des espaces de travail partagés, dans le cadre d'un projet collaboratif de création de contenus, gérant des médias, des tâches de calcul et des ressources humaines associées.

Interface d'une application métier

  • une application "réseau social professionnel" qui propose des outils de communication et
    de gestion de talents pour la communauté des professionnels de la création de contenus.
  • la plateforme Art-Collider, destinée aux artistes et à la création collaborative (plateforme peer-to-peer d’échange de flux en streaming, pour placer des œuvres en ligne ou dans l’espace physique et partager des ressources vidéo, audio, texte et données, produites par différents artistes). Ce projet de “création connective” piloté par le CITU a fait l’objet d’une collaboration avec le San Francisco Art Institute.

Art-Collider : un exemple de visualisation en temps réel des flux de données créatives

  • le projet de collaboration artistique GateTour entre les Gobelins, l’école de l’image et le San Francisco Art Institute ayant abouti au court-métrage “Hyphen”, mettant en avant les compétences pluri-disciplinaires des 2 écoles.

GateTour : le projet de collaboration artistique entre l'école de l'Image Gobelins et le San Francisco Art Institute 

  • Thèses :  4 (1 à Centrale et 3 à Telecom Paris Tech)
  • Publications scientifiques : 10
  • Créations d’emplois : création de 2 CDI (Epita, Mikros Image) ; création d’un CDD de 6 mois pour Telecom Paris Tech et de 2 CDDs pour Mikros Image ; plus de nombreux stages de fin d'étude et de deuxième année ont été effectués par les étudiants de l’EISTI, l’EPITA, Telecom Paris Tech et les Gobelins, contribuant ainsi avec succès à leur entrée effective dans la vie active.
  • Perspectives
  • Le projet Sebastian2 a permis le déploiement d’un ensemble de briques, d’améliorations et de savoir faire chez chacun des partenaires :

    • à l'école de l'image, les Gobelins, de déployer la vidéo-conférence au sein de ses formations. Son utilisation au sein du projet Sebastian2 a mis en place une nouvelle pratique pédagogique qui sera testée sur d'autres programmes de formation, à court terme sur la formation Animateur 3D à Annecy.
    • Au sein de l’EPITA, formation d'un pôle de compétence grille inter-laboratoires pour intégrer ces technologies au sein du cursus et mettre à disposition la grille de test du projet Sebastian2 pour les projets de R&D étudiants.
    • Pour Telecom Paris Tech, outil de métrologie pour le Cloud: SLAP-Monitor pour SLAP-OS
    • Pour Mikros Image, le projet interne baptisé MiAM, pour gérer des medias partagés et publiés avec ses clients.

    Sébastian2 : le partage des ressources matérielles et humaines
  • En savoir plus sur ce projet : https://sites.google.com/a/mikrosimage.eu/projet-sebastian2/
  •  

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576