Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Aéronautique / EspaceObjets connectésTIC

RFID Aéro : la radio-identification (RFID) pour un état précis des pièces mécaniques et électroniques des aéronefs

Aerospace Valley, Astech, Pegase, Solutions Communicantes Sécurisées, 

Assurer l’identification et le suivi des pièces d’un aéronef par un marquage électronique sécurisé (puces RFID), pour une maintenance plus efficace, une meilleure disponibilité des aéronefs et des coûts réduits.

Le projet RFID Aéro a été labellisé par les pôles SCS et Pégase . Il a bénéficié d'une subvention dans le cadre du 5e appel à projets du Fonds unique interministériel (FUI).

Le contexte

La complexité grandissante des aéronefs, la diversité de leurs missions dans des zones géographiques souvent éloignées, ont un impact important sur le coût de la maintenance. La réduction des coûts d’exploitation, le renforcement de la sécurité et l’amélioration de la disponibilité des aéronefs, sont des critères de compétitivité essentiels pour les opérateurs. L’amélioration de la gestion de la maintenance des aéronefs et en particulier la connaissance de leur configuration et le suivi des pièces aéronautiques, contribuent à ces objectifs.

Le projet visait à identifier et authentifier les composants mécaniques et électroniques d’un aéronef. Pour cela, il utilisait la radio-identification (RFID) et des marqueurs ou radio-étiquettes (tags RFID) intégrant des données d’identification, d’utilisation et de maintenance. Un système de communication sans fil, embarqué et sécurisé, assure les fonctions de lecture et de mise à jour des radio-étiquettes en fonction de l’exploitation de l’aéronef (heures de vol, pose ou dépose d’équipements, opérations de maintenance). Grâce à ce système, il devenait possible de connaître en tout lieu et à tout moment la configuration exacte d’un aéronef ainsi que l’état de chacun de ses composants. Cette solution devait permettre d’augmenter la fiabilité de la maintenance, la disponibilité de l’aéronef et de réduire les coûts associés.

Les partenaires du projet

La société STMicroelectronics a également apporté son soutien au projet en tant que sponsor. 

Premières retombées technologiques et économiques du projet

  • Résultats, produits, prototypes, démonstrateur, services issus R&D : Le projet a permis le développement de familles de radioétiquettes adaptés à des conditions d’utilisation très contraignantes (températures, vibrations, milieu métallique confiné, etc.). Il a également conduit à la conception d’un système sécurisé de transmission et de collecte des informations sans fil (lecteurs UHF, unité de concentration de données embarquée). Ce système intègre également un moyen d’authentification des pièces de l’aéronef (signature électronique). Il a été installé sur un hélicoptère Dauphin (EC155) permettant ainsi de suivre et authentifier plus d’une centaine de composants. Au-delà des développements technologiques, le projet a également permis d’élaborer une méthodologie de placement des radioétiquettes et des antennes à partir de la maquette numérique de l’hélicoptère cible (outil de simulation électromagnétique). Cette approche générique est applicable sur un système existant ou dès sa conception. Il permet d’anticiper et d’évaluer la robustesse du système par simulation.
  • Brevets : 7
  • Publications, conférences, colloques : 13 publications, 3 conférences nationales et internationales
  • Création d’emplois : 8
  • Perspectives : les brevets déposés, l’industrialisation et la commercialisation de radio-étiquettes issus du projet donnent une bonne visibilité du projet au plan international. Le concept des radio-étiquettes actives en réseau pourrait être applicable à d’autres secteurs industriels (transport aérien de marchandises, maintenance des centrales nucléaires, surveillance de structure de bâtiments navals). D’un point de vue industriel, le concept pourrait se décliner suivant différents cas d’usage (embarqué, semi-embarqué, lecture manuelle). Il pourrait intéresser d’autres gammes d’hélicoptères, des aéronefs de transport mais aussi des produits dérivés du secteur de l’aéronautique. Le marché potentiel pour les hélicoptères produits par Eurocopter est de plusieurs centaines de radio-étiquettes par machine produite, la production actuelle annuelle étant de l’ordre de 500 machines (livraisons 2011).

 

 

 

 

 

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576