Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

TIC

PLAY ALL : des jeux vidéo compatibles avec tous les standards du marché

Cap Digital Paris Region, 

Logiciel de création de niveaux de jeu : une scène complexe

Un standard technologique unifié pour développer une chaîne complète de jeux vidéo pour ordinateurs personnels, consoles de salon, consoles portables ou jeux sérieux "serious game".

Labellisé en 2007 par le pôle de compétitivité Cap Digital spécialisé en contenus numériques, le projet PLAY ALL a bénéficié d'une aide dans le cadre du troisième appel à projets de R&D du fonds unique interministériel (FUI).

Un marché du jeu vidéo en plein expansion, favorisant des technologies compatibles…

Afin de satisfaire un marché en pleine expansion, les studios français et étrangers qui créent les jeux vidéo font de plus en plus le choix d'abandonner leurs solutions propriétaires, au profit de solutions commerciales. Elles privilégient de plus en plus ces solutions qui présentent l'avantage d'être complètes, à jour, et de bénéficier de support spécialisé à un coût maîtrisé, alors que les solutions  développées en interne sont souvent incomplètes et leur mise à jour est coûteuse. Cette tendance est d'ailleurs confirmée par un sondage de la profession réalisé en février 2010 qui confirme que « plus  d'un tiers des studios de développement déclarent utiliser des technologies commerciales, soit 25% de plus qu'en 2008».

... et de nouvelles générations de plates-formes haute définition et multi-joueurs

Le projet PLAY ALL a pour objectif de permettre le développement d'une chaîne complète de production de jeux vidéo pour ordinateurs personnels, consoles de salons ou consoles portables et d'applications de type « serious games ». Il a l'ambition de définir un standard technologique unifié et élargi. Le projet inclut un moteur de jeu multi-plateformes ainsi qu'une chaîne complète et intégrée d'outils logiciels dédiés à la création des ressources d'un jeu.
À terme, PLAY ALL doit doter l'industrie française et européenne du jeu vidéo d'un outil permettant son indépendance technologique. Ainsi, le projet a pour ambition de garantir aux sociétés de création de jeux, une suite logicielle compatible avec les consoles du marché. L'objectif du consortium est de  porter PLAY ALL dans les premiers fournisseurs de technologies pour le jeu vidéo d'ici la prochaine génération de consoles.

PLAY ALL MGT : un consortium de PME innovantes en plein cœur de Paris

Le projet fédère les efforts de R&D de  sociétés de création de jeux vidéo franciliennes (Darkworks, Kylotonn, White Birds et Wizarbox) et de sociétés ayant développé des logiciels spécialisés ou « middleware » (Bionatics, Voxler, Spirops). Enfin, il associe des écoles et des laboratoires universitaires de pointe : le CNAM/Cedric, le LIRIS (Lyon), l'ENST, le LIP6 et l'Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques (ENJMIN). Les partenaires ont créé PLAY ALL MGT, consortium situé au cœur de Paris, pour réunir sur un même lieu l'équipe chargée du projet.

Les premières retombées 

  • Résultats, produits, prototypes, démonstrateur, services issus R&D : une première version de la technologie a été élaborée en septembre 2009.  Depuis 2011, la solution a été distribuée dans sa version « beta » au studio Artefacts afin de la tester dans le cadre de leur production de jeux. Elle a aussi été utilisée par l’école d’informatique Épitech dans le cadre de son cursus de formation. Trois jeux développés avec la solution  seront commercialisés à la fin de l’année 2011, confirmant ainsi la validation définitive de PLAY ALL comme technologie de référence chez Sony et Microsoft. Deux  prototypes de visualisation temps réel ont également été réalisés pour le secteur automobile et militaire.
  • Conferences, colloques : 3
  • Création d’entreprise : PLAY ALL SARL a été créée pour commercialiser la solution PLAY ALL
  • Création d’emplois : 4
  • Perspectives : l’enjeu des prochains mois est triple :
    • réaliser une levée de fond de 3M€ pour lancer la solution sur le marché de la 3D pour les secteurs du jeu vidéo, de l’automobile et de la défense.
    • mettre en place les équipes commerciales pour vendre la solution auprès des acteurs du jeu vidéo et du « serious game ». Mettre cette technologie à disposition des grandes écoles et universités dans le cadre de leur cursus de formation.
    • développer de nouvelles briques technologiques orientées « en ligne » et de nouvelles fonctionnalités orientées plates-formes mobiles iOS (Apple).

 

 

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576