Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Biotechnologies / Santé

PHARMADOL : Développement et caractérisation phéno-pharmacologique d’antagonistes des récepteurs des neuropeptides à RFamides pour le traitement de la douleur

Alsace BioValley, 

Représentation du Fentanyl (Wikipedia)

Offrir aux patients souffrant d’hyperalgie un traitement innovant à base de neuropeptides pour améliorer la prise en charge de la douleur et limiter les effets secondaires et les effets de tolérance. 

Ce projet, labellisé par Alsace BioValley, a bénéficié d’une subvention dans le cadre du 6ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI).

Le contexte

La douleur est un message physiologique important qui accompagne de nombreuses pathologies (inflammation, cancer, diabète, etc.) et traduit un dysfonctionnement. Dans le cas de douleurs chroniques, un processus d’hypersensibilité, appelé hyperalgésie, peut s’installer. Parmi les traitements proposés figurent en premier lieu les opiacés, avec notamment la morphine. Or, l’utilisation répétée d’opiacés n’est pas dénuée d’effets secondaires et peut même renforcer la douleur. A ce jour, il n'existe aucun médicament sur le marché revendiquant l’indication anti-hyperalgique. Le développement de nouveaux médicaments agissant sur de nouvelles cibles thérapeutiques prometteuses impliquées dans la modulation de la douleur, comme par exemple les récepteurs des neuropeptides à RFamides, représente donc un enjeu thérapeutique majeur.

Les objectifs

Le but du projet PHARMADOL était d’identifier des antagonistes des récepteurs des neuropeptides à RFamides afin de développer un nouveau traitement innovant contre la douleur.

Les partenaires du projet

  • UMR7200-CNRS-Faculté de Pharmacie Strasbourg : porteur du projet. Ce groupe de recherche est spécialisé dans la synthèse de nouvelles molécules pharmaco-chimiques indiquées dans le traitement de la douleur, les maladies inflammatoires, le cancer ou les maladies rares.
  • UMR7242-IREBS : équipe de recherche spécialisée dans l’étude des mécanismes responsables entre autres du développement de l’hyperalgésie induite par les opiacés (OIH).
  • ANS Biotech : société de services indépendante spécialisée dans le domaine de la pharmacologie préclinique de la douleur.
  • PhenoPro : spin-off de l’Institut Clinique de la Souris, organisation de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans le phénotypage de souris.

Description des travaux menés

Les travaux menés ont consisté à associer l’insuline à un vecteur qui la protégeait de l’agression par l’environnement digestif tout en facilitant son absorption intestinale selon le principe de la double-encapsulation. Ce système est composé de deux polymères : le premier pour l’encapsulation qui est métabolisable et le second qui permet de protéger la capsule lors de son passage dans l’estomac (véhicule). Une fois ce système d’encapsulation de l’insuline mis au point, des études de toxicité, de biodisponibilité et de libération de l’insuline in vitro puis in vivo chez le rat diabétique ont été réalisées et ont permis de démontrer que l’insuline arrivait intacte au niveau du foie, sa cible biologique, sans être dégradée par les sucs gastriques.

Premières retombées technologiques et économiques

  • Produits, prototypes, services issus de travaux de R&D :
    • Modèle d’hyperalgie induite par le fentanyl chez le rat disponible dans le catalogue d’ANS Biotech
    • Mise au point d’un modèle murin de douleur viscérale développé par ANS Biotech
  • Publications : 9
  • Brevets : 3
  • Conférences, colloques, dont manifestations à l’international : 2
  • Emplois créés pendant la réalisation du projet : 61 mois / hommes (UMR7200), 32 mois / hommes postdoctorants et 18 mois / hommes ingénieurs (UMR7242), 42 mois /hommes ingénieurs (ANS Biotech), 18 mois / hommes (PhénoPro).

Perspectives

Les modèles d'OIH chez le rat et la souris ont été validés par des références et viennent redynamiser les projets de valorisation visant le développement de composés anti-OIH comme nouveaux agents thérapeutiques. Ces résultats obtenus dans le cadre de Pharmadol permettent de renforcer la thématique autour du traitement de l’hyperalgésie induite par les opiacés.

Site internet

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576