Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Biotechnologies / Santé

PHARMACOSIL : Développement de nouvelles méthodes de marquage non radioactif pour l’étude ADME-Tox de candidats-médicaments en dermatologie

Alsace BioValley, 

Modèle de peau d’oreille de porc utilisée pour le projet PHARMACOSIL : 3ème prix d’innovation de l’ADERMIP 2004 (LOCALITE / Pierre Fabre).

Développer des méthodes alternatives utilisant des radio-isotopes stables pour les études pharmacocinétiques et le suivi métabolique de nouvelles molécules thérapeutiques en dermatologie.

Ce projet, labellisé par Alsace BioValley, a bénéficié d’une subvention dans le cadre du 2ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI).

Le contexte

Pour des raisons éthiques, l’utilisation de marqueurs radioactifs, par exemple dans le cas d’études ADME-Tox (= Absorption, Distribution, Métabolisme, Excrétion) de candidats-médicaments, est soumise à une législation très contraignante dans le cadre d’essais in vitro et in vivo chez l’homme. Développer des méthodes alternatives d’investigations métaboliques et de production de ces marqueurs s’avère donc pertinent. Les molécules marquées aux isotopes stables constituent d’excellents traceurs et marqueurs biologiques dénués de radioactivité. Elles présentent par ailleurs l’avantage d’être respectueuses de l’environnement et non toxiques. Ces traceurs constituent des candidats idéaux pour l’étude du métabolisme de molécules candidats-médicaments, notamment à travers la peau.

Les objectifs

Le projet PHARMACOSIL visait à développer de nouvelles méthodes de marquage de molécules par des isotopes stables afin de suivre le devenir de candidats-médicaments et de leurs métabolites par spectrométrie de masse. Il visait également à affiner la connaissance des activités enzymatiques cutanées et à proposer une stratégie de développement de nouvelles molécules, adaptées à une diffusion transcutanée ou à diffusion systémique, pour traiter respectivement des maladies cutanées ou des pathologies générales.

Les partenaires du projet

  • Alsachim : porteur du projet. Société alsacienne spécialisée dans la conception et les applications pharmaceutiques des biomarqueurs aux isotopes stables.
  • Laboratoire Pierre Fabre - Laboratoire de Pharmacocinétique et de métabolisme cutané (Toulouse) : groupe pharmaceutique d’envergure mondiale spécialisé dans l’identification et la mise au point d’actifs innovants pour une utilisation en dermo-cosmétique.
  • Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien - Laboratoire de Spectrométrie de Masse Bioorganique (LSMBO) : institut spécialisé dans le développement et l'application de nouvelles méthodes analytiques pour la caractérisation fine des médicaments par spectrométrie de masse.

Description des travaux menés

Les travaux menés ont consisté à marquer 5 candidats-médicaments des laboratoires Pierre Fabre par des isotopes stables puis à tester les profils métaboliques des molécules thérapeutiques par spectrométrie de masse en tandem MS-MS. Après formulation des biomarqueurs, des tests cutanés sur un modèle in vitro de peau de porc, modèle représentatif de la peau humaine, ont été effectués afin de collecter des échantillons biologiques permettant le suivi métabolique de ces molécules thérapeutiques par spectrométrie de masse. Enfin, une étude comparative entre les candidats-médicaments marqués aux radio-isotopes et ceux marqués aux isotopes stables a été menée afin de valider l’utilisation d’isotopes stables comme outils innovants pour l’étude ADME-Tox de candidats-médicaments.

Premières retombées technologiques et économiques

  • Produits, prototypes, services issus de travaux de R&D :
    • Alsachim : offres de services intégrant à la fois l’outil chimique pour la synthèse du candidat médicament marqué par des isotopes stables et à la fois l’outil biologique pour l’étude ADME-Tox du traceur,
    • Développement de marqueurs et de traceurs marqués aux isotopes stables,
    • Création d’un système analytique permettant de remplacer les analyses par traceurs radioactifs.
  • Brevet : 1
  • Publication : 1 publication internationale
  • Emplois créés pendant la réalisation du projet : 6

Perspectives

Dans le domaine du métabolisme des médicaments, la chromatographie liquide à haute performance (HPLC) et la spectrométrie de masse ont prouvé leur capacité à rivaliser avec les méthodes de suivi usuelles ayant recours aux molécules radio-marquées. La détection par spectrométrie de masse de molécules marquées à des isotopes stables constitue ainsi une méthode alternative prometteuse et innovante pour l'analyse et le suivi métabolique de candidats-médicaments.

Sites internet

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576