Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Agriculture/AgroalimentaireChimie verte

PETAAL : une méthode biologique pour lutter contre le tigre du platane

Végépolys, 

Copyright : Agrocampus T Verfaille.

Protéger le platane d’un insecte ravageur : le tigre du platane, déterminer des organismes de lutte biologique contre le tigre du platane, établir un diagnostic précis des dégâts et des résultats du traitement grâce à un système automatisé d’imagerie couleur.

Le projet PETAAL a été labellisé par le pôle Végépolys. Il a bénéficié d’une subvention dans le cadre du 5e appel à projets du fonds unique interministériel (FUI).

Le contexte

Le tigre du platane ou Corythucha ciliata est un insecte ravageur qui se nourrit exclusivement des feuilles du platane. Il cause de très nombreux dégâts en France, notamment en zone méridionale.  Les gestionnaires du patrimoine arboré l’identifient comme un problème phytosanitaire majeur. Au-delà des dommages causés aux feuilles qui sont dépigmentées, ces insectes sont sources d’autres nuisances pour les riverains : production de miellat, invasion des terrasses et habitations, défoliation précoce, etc. Actuellement, les moyens de lutte contre cet insecte sont essentiellement chimiques. Des moyens efficaces plus respectueux de l’environnement doivent donc être trouvés. 

Une stratégie de protection biologique contre le tigre du platane

Le projet PETAAL (Protection Environnement et Technologie des Arbres d'Alignements) proposait  d’élaborer une stratégie de protection biologique contre le tigre du platane.  Les objectifs visaient ainsi à mieux connaître l’efficacité de trois auxiliaires de lutte biologique. Ils devaient aussi approfondir leurs conditions d’emploi en minimisant au maximum l’impact qu’ils pourraient avoir entre eux et sur la faune auxiliaire naturelle du platane. Le projet avait également pour but de mettre au point une technique innovante d’analyse d’image couleur. Celle-ci devait permettre d’obtenir un diagnostic quantitatif des dégâts et d’évaluer les résultats de la lutte biologique. 

Les compétences acquises sur le modèle du tigre du platane pouvaient alors être valorisées au niveau national et européen voire international. En effet, actuellement, le tigre du Platane est présent en Italie, en Espagne, en Autriche et également dans le Sud de l’Allemagne sans oublier qu’il est originaire des USA où il est fortement présent en milieu urbain ainsi qu’au Canada. Il était également envisagé que les travaux effectués sur le modèle du tigre du platane servent de base pour la mise au point de méthode de lutte sur d’autres espèces de Tingidae nuisibles aux cultures agricoles et non agricoles, présentes ou absentes sur le territoire métropolitain.

Les partenaires du projet

Les travaux menés

Le programme s’est déroulé durant 43 mois. Les travaux ont porté tout d’abord sur la mise au point d'une méthode pour quantifier les niveaux de dégâts et de nuisances, à partir d'un système d'acquisition et d'analyse d'images couleur. Parallèlement, l’efficacité et les modes d'utilisation des nématodes (vers ronds), du champignon et du prédateur ont été étudiés, pour définir une stratégie de contrôle biologique des populations du tigre du platane. Enfin, une étude du consentement à payer des professionnels utilisateurs a été réalisée afin d’élaborer une stratégie de contrôle du tigre du platane combinant efficacité et coûts de mise en œuvre.

Premières retombées technologiques et économiques

  •  Résultats, produits, prototypes, démonstrateurs, services issus des travaux de R&D. 
  • La stratégie globale de lutte contre le tigre du platane proposée à l’issue du projet PETAAL comprend quatre traitements combinant les deux produits suivants :
    • TIGRADOR®/CHRYSOLYS® composé d’œufs de chrysopes (Chrysoperla lucasina) dans des tubes cartonnés. Le tube d’œufs est positionné dans la zone infestée en accrochant l’anse du tube à la branche grâce à un canne télescopique brevetée. Dès leur éclosion et jusqu’au stade adulte les chrysopes vont se nourrir de tigres
    • TIGRANEM®/NEMADOR® composé de nématodes entomopathogènes. Ils pénètrent par les voies naturelles des insectes qu’ils soient larves ou adultes entraînant ainsi leur mort. Mélangés avec de l'eau, ils sont pulvérisés sur tronc et feuillage selon la période de l’année.
    • Les travaux ont fait ressortir la nécessité d’une maîtrise technique des applications et lâchers d’auxiliaires pour obtenir une efficacité optimale, en particulier, la date précise des applications. Ceci implique la connaissance du cycle biologique du tigre du platane, un suivi rigoureux de sa dynamique spatio-temporelle, notamment de la période clé qu’est la migration du tronc vers le houppier, et des conditions d’applications favorables aux auxiliaires (paramètres climatiques, conditions et périodes d’application, etc.).
  • Brevet : 1
  • Publications, conférences :  3 publications, dont 2 scientifiques à comité de lecture, 4 conférences à l’international, 1 congrès national
  • Création d’emplois : 3 dont 2 CDD
  • Mises en perspective : le projet est finalisé. La commercialisation des produits est effective depuis 2012. Un plan de communication a été mis en place par chacune des 2 entreprises pour sensibiliser les communes à cette nouvelle réponse offerte et aux preuves scientifiques acquises grâce au projet. Ce plan de communication sera relancé en 2013.

  Pulvérisation des feuilles de platanes par des nématodes (vers ronds) TIGRANEM®/NEMADOR®. Copyright : CETU Innophyt.

Accrochement avec canne télescopique du tube TIGRADOR®/CHRYSOLYS®. Copyright IF Tech

     

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576