Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Agriculture/AgroalimentaireBioressourcesObjets connectésServices sans contactTIC

Géowine : tout savoir sur une bouteille de vin, en quelques clics

Agri Sud-Ouest Innovation, 

Copyright : Prooftag

Un code unique sur chaque bouteille permet au consommateur de remonter jusqu’à la parcelle de production du vin, de connaître les cépages utilisés, le vigneron, de repérer sur une carte, le tout très simplement en quelques clics sur internet, depuis son téléphone portable ou son micro-ordinateur.

Le projet géowine a été labellisé par le pôle Agrimip Innovation. Il a bénéficié d'une subvention dans le cadre du 5e appel à projets du Fonds unique interministériel (FUI).

Certifier l'origine précise d'un vin et son processus de production

Géowine avait  pour objectif de certifier l'origine précise d'un vin et son processus de production grâce à un système intégré de « géo-traçabilité ». Il devait aussi permettre d’identifier les cépages utilisés, les méthodes de production et de vinification du vigneron, la géologie des parcelles, la composition des assemblages. Avec des outils de type Google Earth, le consommateur pouvait visualiser la parcelle qui a produit le vin.

L'utilisation d'un code à bulles, unique, constitue l'identité de la bouteille

Le projet est basé sur l'utilisation du code à bulles. C’est un code unique pour chaque bouteille constitué d’un polymère translucide. Au cœur de celui-ci, un ensemble de bulles s’auto-génère par réaction physique et de manière aléatoire. Cette constellation de bulles constitue la base de l’identité attribuée à chaque bouteille. Chaque code à bulles™ est impossible à reproduire. Le code à bulles existait préalablement au projet Géowine. Il y trouve des sources de déploiement sur le marché agricole et agro-alimentaire. Le consommateur interroge facilement le portail internet Géowine qui confirme l’origine de la bouteille et ses caractéristiques grâce à un simple téléphone portable ou un ordinateur personnel.

Au-delà de l'identité de la bouteille, le projet permet de lutter contre la fraude

Les effets attendus sont d’apporter une valeur ajoutée aux producteurs de vins en leur permettant de mieux valoriser leurs produits. Il s’agit également de donner de nouvelles garanties aux acteurs de la distribution et aux consommateurs en luttant contre la fraude. Enfin, le projet permet d’anticiper la mise en œuvre de la directive européenne sur les vins actuellement en cours de négociation.

Les partenaires du projet

  • Porteur du projet : Plaimont producteurs (cave de producteurs de vin)
  • Chambre de Commerce et d’Industrie Gers,
  • Prooftag (start-up),
  • Laboratoire de télédétection et de gestion des territoires (École d’ingénieurs de Purpan),
  • Laboratoire de recherche en informatique de l’Université Toulouse III (IRIT),
  • Laboratoire de recherche en économie de l’Université Toulouse I – Capitole (LEREPS)

Les premières retombées du projet

  • Produits, prototypes, démonstrateur, services issus R&D : le projet a permis de développer un système de géo-traçabilité et d’authentification pour les producteurs de vins de Midi-Pyrénées, mais aussi de France et d’Europe. Il fournit aux producteurs une réponse à forte valeur ajoutée à la future Directive vins en cours d’élaboration à la Direction Générale de l’Agriculture de la Commission Européenne. Il s’agit également de contribuer à restaurer les parts de marché des vins européens à l’exportation en valorisant les vins français de terroir dans la nouvelle compétition mondiale.
  • Publications : 10 publications scientifiques, 1 ouvrage et 5 publications en cours de rédaction
  • Perspectives économiques : les producteurs de Plaimont et Prooftag ont déjà pu générer des retombées économiques positives. Plaimont a vendu 400 000 bouteilles pour un chiffres d’affaires de 2M€ environ. Elle a aussi gagné en image : dynamisme, innovation, modernité. Prooftag a notablement élargi son offre de scelles de protection. Cette société aura notamment la possibilité de développer un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de milliers d’euros grâce à sa récente collaboration avec la marque Sud-Ouest. Celle-ci vise à faire bénéficier de la technologie de protection à tous les produits labellises par la marque et destinés à l’exportation en Chine.

  

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576