Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Transports

EMOA : la maîtrise des procédés de fabrication des ouvrants des véhicules haut de gamme

iDforCAR , 

Copyright : PSA Peugeot Citroën

Améliorer les procédés de fabrication des portes, capot, coffre, des véhicules haut de gamme, maîtriser la mise en forme des tôles minces par emboutissage et sertissage, concevoir de nouveaux outils d’emboutissage pour ces petites séries de pièces

Le projet EMOA a été labellisé par le pôle iD4CAR. Il a ensuite bénéficié d’une subvention dans le cadre du fonds unique interministériel (FUI)  

Le contexte

La parfaite maîtrise de tous les procédés de fabrication des ouvrants (portes, capot, coffre, volet) des véhicules haut de gamme concerne surtout de petites séries. L’exigence de qualité est très forte. La phase de « mise au point » des outillages (succession de tests et de modifications des outillages) doit être minimisée. La simulation numérique, la conception d'outillages innovants ou le contrôle qualité sont autant d'axes complémentaires permettant d'atteindre ce but. L’objectif est de produire 100% des pièces embouties et serties bonnes du premier coup. Il s’agit d’atteindre un niveau de qualité permettant de satisfaire les prestations haut de gamme, et de positionner le savoir-faire français de conception et de réalisation d’outillage au meilleur niveau de compétitivité. En effet, les fournisseurs d’outillage sont confrontés à une baisse très importante des prix et à une concurrence accrue des pays à bas coût de main d’œuvre. Ceci les incite à réduire leurs coûts de fabrication et à diminuer la part de mise au point des outillages. Enfin, il est très difficile dans l’emboutissage profond d’amortir toute une série d’outils lorsqu’il s’agit d’une production à petite échelle, ceci pouvant être le cas pour certains véhicules haut de gamme.

Les objectifs du projet

Le projet EMOA Excellence dans la Maîtrise de l’Ouvrant Automobile avait pour but de garantir la parfaite maîtrise de tous les procédés de fabrication des ouvrants (portières, capot, coffre) des véhicules haut de gamme. Il s’agissait d’industrialiser l’ouvrant automobile haut de gamme avant pose de la peinture et montable sur véhicule (satisfaisant les critères géométriques) alliant la meilleure performance économique et qualitative (aspect et géométrie). Il se déclinait suivant deux axes :

  • la maîtrise de la mise en forme des tôles minces par emboutissage et sertissage
  • la conception innovante  des outils d'emboutissage pour la petite série haut de gamme.

Les partenaires

  • PSA Peugeot Citroën est le porteur du projet. Constructeur automobile français, son métier Conception Emboutissage Monde conçoit les process, réalise, met au point et industrialise les outils d’emboutissage, satisfaisant la qualité produit et la performance industrielle au meilleur niveau de rendement économique.
  • ArcelorMittal
  • Gruau
  • E. Leclerc & Fournel
  • Ouest Emboutissage (PME)
  • ESI Group
  • Le centre technique des industries mécaniques (CETIM)
  • Le Laboratoire Génie Mécanique et Matériaux (LG2M)
  • Le Centre de Recherche Outillages, Matériaux et Procédés (CROMeP), laboratoire attaché à l’Ecole des Mines d’Albi Carmaux
  • L’Ecole Normale Supérieure (ENS) de CACHAN (Antenne de Bretagne)
  • L’Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires (IRISA)
  • L’Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes (IRCCyN)

Premières retombées technologiques et économiques

  • Produits, démonstrateur, prototype, issus des travaux de R&D. Les travaux menés ont contribué à :
    • la maîtrise de la mise en forme des tôles minces par emboutissage et sertissage. Un module de simulation du sertissage : Roll Hemming est désormais inclus au logiciel de simulation d’emboutissage PamStamp 2G.
    • le développement de prototypes de simulation permettant de mieux prédire les défauts d’aspect en simulation.
    • un prototype informatique permettant de choisir la stratégie de conception modulaire des outils d’emboutissage a été développé et un démonstrateur physique engageant la technologie fabrication par frittage de poudre a été réalisé.

De plus, des travaux ont été menés sur un programme permettant la visualisation et le retour d’effort (couplage avec une interface haptique, c'est à dire donnant une sensation par le toucher) en réalité virtuelle. Enfin, un outil d’aide à la décision sur la stratégie d’usinage, l’analyse des outils coupants et des conditions de coupe a été développé.  

  • Thèses : 9
  • Publications : 10 articles de revues internationales
  • Conférences : 24 présentations dont 16 à l’international

Perspectives : à l’issue du projet, les avancées ont été capitalisées via les réseaux d’information et de publication du CETIM, les laboratoires et universités, dans les évolutions de logiciel commercialisées et ainsi ouvertes au large nombre afin de permettre une croissance de la filière. Certains partenaires ont poursuivi leurs travaux (académiques et industriels) au-delà du projet, et le réseau de compétence a constitué un vivier pour le recrutement à venir.  

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576