Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Transports

Eats'Future : des solutions innovantes pour le traitement des gaz de combustion des moteurs Diesel

Mov’eo, 

Le moteur Diesel de demain toujours plus respectueux de l’environnement, des émissions réduites de NOx, particules de suies et CO2 permettent d’anticiper le respect de nouvelles normes environnementales européennes Euro 6

Le projet Eats'Future a été labellisé par le pôle de compétitivité Mov'eo. Il a bénéficié d'une subvention dans le cadre du 1er appel à projets du Fonds unique interministériel

Le contexte

La réduction des émissions polluantes et des gaz à effet de serre des véhicules est un défi majeur pour les constructeurs automobiles. Leur objectif est de respecter l’environnement et la réglementation européenne. Les motorisations Diesel permettant de diminuer l’impact CO2, produisent à la source d’avantage d’oxydes d’azote (NOx) et de particules. Parmi les solutions pour assainir les gaz d’échappement, de nouveaux systèmes de post-traitement offrent des perspectives intéressantes.

La recherche de solutions totalement en rupture avec les technologies traditionnelles

Le projet Eats’Future visait à rechercher des solutions en rupture avec les technologies traditionnelles pour le post-traitement des gaz d’échappement des moteurs Diesel à combustion homogène. Ces modes de combustion produisent moins de particules de suies. Par ailleurs, les températures plus faibles atteintes par les gaz brulés limitent fortement le niveau des émissions des NOx. En contrepartie, les teneurs en CO et HC imbrûlés sont en augmentation. Les nouvelles solutions conditionnent le respect des futures normes environnementales européennes Euro VI au moindre coût.

Le projet Eats’Future prévoyait l’évaluation d’un « µ-reformeur » pour produire in situ de l’hydrogène par traitement du gazole (reformage). Il visait à régénérer le filtre à particules, purger et dé-sulfater le piège à NOx sans pénaliser la consommation du carburant. Le projet envisageait aussi le développement et l’évaluation d’un concept innovant de traitement des NOx, se démarquant des techniques traditionnelles de réductions catalytiques par l’urée. Le projet intégrait l’étude de l’architecture de la ligne d’échappement munie d’un catalyseur d’oxydation et d’un filtre  à particules en amont du turbo-compresseur des moteurs Diesel.

Les partenaires du projet 

  • Le porteur du projet est Renault
  • Le centre d'études et de recherche technologique en aérothermique et moteurs (CERTAM) (PME)
  • La société de recherche sous contrat Danielson Engineering (PME),
  • L’Institut Jean le Rond d’Alembert (laboratoire de recherche)
  • Le laboratoire de réactivité de surface de Paris VI   (laboratoire de recherche)

Les premières retombées du projet  

  • Résultats, produits, prototypes, démonstrateur, services issus R&D : le potentiel du reformage de gazole a été démontré pour limiter les émissions de NOx et de CO2. Une réduction significative du volume du piège à NOx devient possible grâce à l’augmentation de la fréquence de purge. Une voie alternative à la traditionnelle réduction catalytique par l’urée a été identifiée dans les conditions de laboratoire grâce à l’injection d’éthanol dans un système de réduction catalytique sélective. Le  concept du catalyseur d’oxydation et du filtre à particules en amont du turbo a également été démontré. Un outil scientifique expérimental a été développé pour quantifier de nombreuses espèces hydrocarbonées au cours de la combustion dans les conditions opératoires extrêmes
  • Publications et conférences : 3 publications scientifiques, 3 conférences internationales
  • Création d’emploi : 1
  • Perspectives : les travaux sur le « μ-reformeur » se poursuivent en interne. Le concept de catalyseur de combustion et filtre à particules en amont du turbo-compresseur est lui aussi toujours en cours d’évaluation en interne. Les perspectives commerciales et les mises sur le marché sont menées parallèlement.  

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576