Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Transports

Déc'autex 1 : des procédés innovants de décor par films de pièces pour les intérieurs automobiles

Pôle Véhicule du Futur, 

Copyright Protechnic

Grâce aux nouvelles technologies de décor, le plastique peut adopter une allure « hyper-branchée » ou mimer la joaillerie de luxe, se couvrir de textile ou devenir marqueterie... pour un coût de production très serré. Dorénavant, les rêves des designers ne seront plus gênés par les impératifs de la technique.

Le projet Dec’Autex a été labellisé par le Pôle Véhicule du futur dans le cadre du premier appel à projets du fonds unique interministériel (FUI).

Décorer des pièces automobiles grâce à l’application de films

Déc’autex 1 a pour objet le développement de procédés innovants autour de l’assemblage et la décoration de pièces multi-matières, combinant plastique et textile pour le décor intérieur des automobiles. L’innovation concerne l’application d’un film plastique ou d’un textile sur une pièce plastique ou autre. Ce film constitue le décor de la pièce. Cette méthode peut en effet permettre de décorer des pièces telles que des pommeaux de boite de vitesse dont la forme ne permet pas un mode de décoration traditionnel (par exemple, décorer un pommeau entre des rouleaux d’impression).

L’innovation vise à la fois la technologie, mais également l’ajout de fonctionnalité, la cohérence de décor entre divers matériaux, les aspects sensoriels et le design.

Ce projet devait satisfaire trois objectifs en termes d’industrialisation :

  • Obtenir un aspect identique dans le décor de différentes pièces pour un même véhicule en utilisant différentes technologies ;
  • Réaliser un décor textile avec la méthode d’injection sur un film décoré préformé (insert moulding) ; 
  • Adapter ces décorations aux pièces en polypropylène ;
  • Créer une synergie locale pour réaliser des prototypages rapides.

Des exemples de pièces intérieurs décorées par film plastique intégrant la technologie Déc'autex. Copyright Protechnic

 Un projet porté par la PME alsacienne Protechnic, pour un rapprochement des filières textile et plastique automobile

Le projet s’inscrit en effet dans une dynamique de rapprochement des filières textiles et plastique automobile en région Alsace et grand Est. Le programme permettra l’émergence d’un pôle de compétences innovantes à un niveau régional, inter-régional et national en collaboration avec des partenaires européens de pointe.

  • Protechnic est une PME spécialiste à la fois des colles thermoadhésives (sous l’effet de la chaleur) et de l’impression sur films plastiques. Ces techniques permettent par exemple de donner un aspect bois à des fenêtres PVC ou à des seuils de portes.
  • Profiline est une  PME spécialisée dans la décoration par enrobage de profilé pour le domaine du bâtiment (fenêtre pvc) mais aussi de décoration de pièces en trois dimensions .
  • L'Institut français du textile et de l’habillement (IFTH) à Mulhouse.  Activateur de projets pour les industriels, l’IFTH apporte des réponses aux besoins d'acquisition de savoir-faire innovants, de développement et de pré-industrialisation de produits textiles, de transfert technologique vers des applications industrielles ainsi quede conseils stratégiques.
  • Le Cetim-Cermat est un laboratoire d'essais et d'analyses industrielles, c'est le centre associé Cetim (Centre technique des industries mécaniques) pour le Grand-Est.
  • L'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M/CNRS) est un laboratoire de recherche sous la tutelle du CNRS et de l'université de Haute-Alsace (LRC 7228) situé sur le campus de l'université de Haute-Alsace.

Des exemples de différentes pièces d'ébénisteries intérieures, décorées par application de films imprimés. Copyright Protecnic

Les travaux menés donnent des premiers résultats

Protechnic a développé des films décors ayant un aspect chrome tout en étant thermoformables. Ces décors résistent également à la crème solaire. Ces décors ont été testés en injection sur film grâce à l’installation pilote du Cetim-Cermat. Ensuite, en partenariat avec l'IFTH, cette même technologie a été étendue à l'injection directe sur textile, puis aux textiles fonctionnalisés grâce à l'unité plasma de l'IFTH.

Parallèlement, afin de remplacer l’usage des plastiques onéreux utilisés traditionnellement en procédé d’injection le CNRS a travaillé sur l'amélioration de l'adhésion du polypropylène.  

Enfin, afin de pouvoir traiter les pièces ne se prêtant pas à la technologie de l'injection directe sur film, des procédés complémentaires ont été développés, en particulier la mise au point par Profiline d'une machine entièrement nouvelle permettant de diviser par cinq le temps de cycle pour l'enrobage de pièces plastiques 3D.

Des avantages sensibles de productivité pour le secteur automobile

Ces technologies permettent un certain nombre d’avantages lors de la production des pièces.

  • Le gain de temps, en produisant plus rapidement des pièces qui nécessitaient auparavant plusieurs reprises manuelles,
  • à moindre coût, car on réalise une grande diversité de décors avec un même procédé, permettant de standardiser au maximum. De plus, la différenciation retardée permet de réduire les stocks.
  • une meilleure reproductibilité des pièces, car le décor est réalisé à plat suivant les techniques de l'impression, au lieu d'être réalisé sur la pièce en 3D, ce qui fait gagner en qualité et minimise les aléas liés au positionnement.

On peut alors sur un même procédé produire en flux tendu les décors exactement demandés dans l'ordre de montage sans utiliser de stocks intermédiaires de pièces décorées. Les designers gagnent en liberté, les véhicules peuvent être personnalisés. Des pièces différentes de l'habitacle peuvent être coordonnées sans risque de différences de teintes liées aux différents procédés de fabrication.    

Les premières retombées technologiques et économiques

  • Résultats, prototypes, démonstrateurs issus des travaux de R&D : le projet a permis de mettre au point la technologie de décor par film dans le domaine de l'intérieur automobile.
  • Création d'emplois : le projet a permis à Protechnic de retrouver ses effectifs d’avant juillet 2009 avec un chiffre d’affaires en croissance de 10% en 2010. Pour la PME Profiline, ce projet a permis de maintenir son effectif malgré la crise économique. Il a été un formidable accélérateur dans le développement de technologies innovantes. Deux postes de doctorants ont également été créés dans le cadre de ce projet.
  • Perspectives : en gagnant en qualité et en design, les deux PME impliquées ont d'ores et déjà convaincu plusieurs constructeurs de renom qui ont signé des commandes. Plus largement, d'autres secteurs d'activité sont intéressés, notamment le bâtiment ou les biens de consommation courante. 

    Le projet Dec’Autex s'inscrit dans une dynamique régionale lancée en partenariat avec le Pôle Textile Alsace. Voici quelques exemples des premières retombées de ce partenariat :

    • Les journées techniques internationales Dec’autex de Mulhouse (7 éditions à ce jour). Elles sont devenues un rendez-vous incontournable du monde du décor intérieur automobile. 
    • L'Observatoire Dec'Autex de l'intérieur véhicule a pendant 4 ans produit des veilles sur les tendances de l'intérieur véhicule.
    • Une école de design de l'intérieur véhicule a ouvert ses portes au sein de l'Université de Haute-Alsace à Mulhouse en avril dernier, en partenariat avec la « Domus Academy » de Milan.

Des exemples de pièces plastiques  décorées par application textile. Copyright Cetim-Cermat

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576