Pôles de compétitivité
Rechercher :

Projet abouti

Biotechnologies / Santé

Aramis : De nouvelles perspectives pour soigner la maladie de Parkinson

Alsace BioValley, 

Copyright : Domain therapeutics

Découvrir et développer de nouveaux candidats médicaments pour le traitement de la maladie de Parkinson, maladie chronique du système nerveux qui se traduit notamment par des tremblements, une rigidité, la lenteur des mouvements.

Le projet Aramis a été labellisé par le pôle de compétitivité Alsace BioValley. Il a ensuite bénéficié d'une subvention dans la cadre d'un appel à projets du Fonds Unique Interministériel.

Le contexte

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique qui touche près de 4 millions de patients dans le monde. Cette maladie est caractérisée par la perte d’une catégorie de neurones impliqués dans le contrôle central des mouvements. Les principaux troubles engendrés par cette neurodégénérescence sont les tremblements, la rigidité, la lenteur des mouvements et l'instabilité posturale. Les traitements actuels ne permettent pas d’enrayer la progressions de la maladie. De plus, ils sont responsables d’importants effets secondaires limitant leur efficacité à long terme. 

Les objectifs

Le projet Aramis visait à découvrir de nouveaux candidats médicaments, ciblant la modulation du "glutamate". Il s'agit du principal neurotransmetteur du système nerveux central. Ce nouveau mécanisme d’action permet le développement de molécules aux effets secondaires plus limités et aux propriétés neuroprotectrices susceptibles de modifier le déroulement de la maladie.

Les partenaires du projet

  • Domain Therapeutics est le porteur du projet
  • Prestwick Chemical
  • Institut de recherche de l’Ecole de biotechnologie de Strasbourg (IREBS)
  • L'UMR 7200 de l’Université de Strasbourg

 Les premières retombées technologiques et économiques

  • Résultats, produits, prototypes, démonstrateur, services issus de la R&D : une nouvelle famille chimique répondant aux critères de candidats médicaments a été identifiée. Des composés, très actifs ont montré des efficacités prometteuses dans des modèles animaux de la maladie de Parkinson. Ce travail de découverte de nouveaux médicaments s’est fait en utilisant la technologie de « criblage » DTect-All™. Cette technologie consiste à tester un maximum de molécules sur un récepteur cellulaire. Le projet a également permis d’améliorer cette technologie.
  • Brevet, licence : 1 brevet a fait l’objet d’un accord exclusif de licence avec le laboratoire Merck KGaA. Domain Therapeutics a également initié en janvier 2011 une collaboration avec Merck KGaA pour continuer le développement de cette famille de molécules. Les chimiothèques marquées produites par l’UMR 7200 ont également été fait l’objet d’un accord exclusif de licence avec Domain Therapeutics.
  • Conférences, colloques : 3 présentations orales
  • Création d’emplois : 12
  • Perspectives : ce projet  se traduit déjà par une forte réussite économique. Il a permis  d’accroitre la visibilité des différents membres du projet et du pôle Alsace BioValley. Une jeune société alsacienne a noué une collaboration inédite avec un géant du marché pharmaceutique (Merck KgaA). Prestwick chemical a levé 2,3 M€ auprès d'un fonds commun de placement FCPI. Les partenaires du projet ont aussi développé un nouveau projet Athos destiné à créer de nouveaux médicaments pour les maladies du système nerveux central et de la schizophrénie. La notoriété acquise grâce au partenariat avec Merck KGaA a également permis au porteur du projet d’obtenir un financement de la prestigieuse Michael J Fox Fondation pour un autre projet anti-Parkinson.

Copyright :  Domain Therapeutics. Développement et utilisation d'essais de criblage basés sur la fluorescence.

Copyright : Domain Therapeutics. Synthèse de petites molécules pour le traitement de la maladie de Parkinson. 

 

 

 

Les pôles de compétitivité
DATAR et Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

http://competitivite.gouv.fr/index.php?id=576